30e anniversaire de la conférence nationale: Le Fan Club Yayi conclut à l’assassinat des acquis de février 1990

1 144

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans le contexte marqué par la célébration du 30e anniversaire de la conférence nationale de février 1990, le  fan club Boni Yayi a animé une conférence de presse samedi 22 février 2020. Dans une déclaration lue par son président, Prudence Tessi, le fan Club dénonce l’assassinat des acquis de la conférence nationale de de février 1990, face à la dictature que le pouvoir actuel impose. Il lance un appel à tous les démocrates «  de s’unir pour vaincre le mal qui domine le Bénin ».

 

Le Fan club Boni Yayi n’approuve pas la gestion actuelle faite des acquis de la conférence nationale des forces vives de la nation de février 1990. Le Fan club condamne l’assassinat des acquis de février 1990, face à la dictature que le pouvoir actuel impose. Après analyse de l’état de la démocratie au Bénin, il tire la sonnette d’alarme face à l’urgence patriotique qui s’impose et exhorte le peuple à prendre son destin en main pour affirmer sa souveraineté. Pour le Fan Club, celui qui a promis renforcer les acquis de la conférence nationale fait le contraire de sa promesse. Des acquis obtenus de hautes luttes et au prix de grands sacrifices selon les propos de président du Fan Club Yayi. Des luttes couronnées par la conférence nationale de février 1990, où la décision de donner une chance cruciale au Bénin s’est imposée par la soif aux libertés après l’histoire noire du marxisme-léninisme. « Ils ont combattu le bon combat, ils ont versé de leur sang, ils se  sont battus jusqu’au sacrifice suprême pour que vive le Bénin », martèle Prudence Tessi. Trente ans après, le fan Club fait l’amer constat du recul des libertés : « Nous pouvons dire que notre peuple et le reste du monde  méconnaissent le Bénin qui est jadis un exemple  de démocratie dans le monde entier. L’essentiel est foulé au sol depuis l’avènement au pouvoir de l’actuel régime. Le dialogue politique a perdu son sens, le consensus national est violé, l’unité nationale est éprouvée.», se désolent les membres du fan Club. Désormais, disent-ils, l’exclusion est érigée en système de gouvernance. Ce qui a poussé la classe politique de l’opposition à organiser « à raison », la résistance nationale pour la restauration de la démocratie chèrement conquise

Appel

Le Fan Club appelle la jeunesse et le peuple Béninois en général à user de tous les moyens légaux et démocratiques pour récupérer les droits et libertés. Ils en appellent au sens du devoir de tous les démocrates de se battre résolument pour la restauration de la démocratie au Bénin. Ils appellent par ailleurs le pouvoir actuel à revoir sa copie et comprendre que l’essentiel doit être préservé. Aucun développement ne sera possible dans un climat de méfiance, aucun opérateur économique ne pourra investir dans notre pays où la sûreté est risquée, préviennent-ils. Tout en l’assurant de son soutien, le Fan Club  invite son leader charismatique, le docteur Thomas Boni Yayi à toujours œuvrer aux côtés du peuple. Une campagne de remobilisation de la jeunesse du parti est prévue « pour mettre fin aux envies pirates de certains qui croient qu’ils peuvent exterminer la maison cauris ».

 M M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite