Conférence internationale WOOMB à Cotonou: La méthode d’ovulation Billings, à l’honneur

310

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(L’appui du gouvernement sollicité)

Du 5 au 11 mars 2020, le Bénin va abriter la Conférence internationale WOOMB (World Organisation Ovulation Method Billings). Organisé pour la cinquième fois après l’Australie, la Malaisie, la Croatie et le Costa Rica, c’est la première fois qu’un pays d’Afrique accueille cet événement. Pour sa réussite, et en vue d’informer le peuple sur la Méthode d’ovulation Billings (MoB) qui sera au cœur de la Conférence, des membres du comité d’organisation ont rencontré la presse, jeudi 20 février au Codiam.

Pour la rencontre de Cotonou, le thème retenu est « La Méthode d’ovulation Billings (MoB) : une bonne nouvelle pour l’Afrique ». Des centaines de participants de 25 pays des 5 continents y sont attendus, et c’est l’Ong Planning familial par la glaire cervicale (Pfgc) affiliée à WOOMB international et accréditée par WOOMB France qui assure la présidence du comité d’organisation des assises. Le couple Laure Akotomè et Olivier Salmon respectivement présidente et directeur exécutif de l’Ong Pfgc s’est réjoui du choix du Bénin par WOOMB international comme pays hôte et a salué l’implication des autorités gouvernementales béninoises dans l’organisation. « A quelques jours de cette conférence, nous espérons que tous ces 9 ministères sectoriels approchés par correspondance, rencontres ou réunions techniques nous accompagnerons sur le plan logistique, sécuritaire, sanitaire, financier afin que nous puissions honorer dignement notre pays à ce rendez-vous international. Nous prions le président de la République afin qu’il facilite la mise à notre disposition de la salle de conférence du Palais des congrès pour le déroulement des conférences du 6 au 7 mars 2020. Nous aurons en outre besoin d’une couverture (…) de nos diverses activités… », a laissé entendre Madame Laure Akotomè Salmon.

La méthode d’ovulation Billings en question

« (…) la Méthode d’ovulation Billings (MoB) n’est rien d’autre qu’un planning familial naturel, gratuit à partir de l’observation de la glaire cervicale », a défini d’entrée la présidente de l’Ong Pfgc, Laure Akotomè Salmon. Selon ses propos, c’est une méthode qui participe de la lutte contre les grossesses précoces scolaires des filles élèves ou collégiennes en ce qu’elle leur permet de connaître leur corps. « Cette méthode de régulation des naissances vient aider les familles démunies dans l’espacement des grossesses. Elle n’a aucun effet secondaire sur la santé de reproduction… », renchérit-elle. A  en croire Madame Laure Salmon, grâce à la MoB, un couple peut choisir le sexe de l’enfant à mettre au monde. Plusieurs couples qui n’ont pas eu d’enfant l’ont expérimentée et aujourd’hui on peut compter 26 naissances à l’actif de l’Ong Pfgc qui sensibilise filles et femmes dans ce sens, a témoigné la présidente. D’ailleurs, avec son mari (34 ans de mariage), ils constituent un exemple d’expérimentation à succès de la Méthode d’ovulation Billings découverte dans les années 1960-1970 par les Docteurs John et Evelyn Billings, médecins australiens, venus au Bénin en 1992 sur invitation de Monseigneur Isidore de Souza pour sensibiliser et former au monitorat.

JB

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite