Dans le cadre d’une nouvelle apparition sur scène: Nova se produit doublement rénové

388

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La fibre artistique est une lumière qu’on ne saurait mettre sous le boisseau, ce qu’a prouvé Nova dont la voix emballeuse, entraînante qui a résonné à “Africa sound city”, à Cotonou, le vendredi 14 février 2020. A l’occasion, le chanteur, au comble de la maturité, était doublement armé.

 

 Une guitare et le “Nova and band”. C’est la double artillerie artistique dont Nova a une fois de plus, expérimenté la force au cours du concert qu’il a donné dans la soirée du vendredi 14 février 2020 à l’espace culturel, “Africa sound city”, du quartier de Kindonou, à Cotonou. L’instrument de musique traversant sa poitrine, Tchègnon Georges-Landry Gbokédé, alias Nova, en a passionnément gratté les cordes pour offrir au public la substance d’un peu moins d’une quinzaine de morceaux : “Babylone”, “Au bout de mes rêves”, “My life, my style, my rules”, “Pages noires”, “Si Lé Lé”, “Les graines du succès”, “Ahéé lyélé”, “La fille du quartier”, “Jamais”, “Comme un flash”, “Fatimata”, “Stand by me”, “Pour ta classe” et, notamment, “Addicted”. Comme si un nombre impressionnant de spectateurs avait fait le déplacement de cette production sur scène, Nova s’est illustré à travers surtout du reggae, du ragga, du funk, des rythmes l’ayant amené à déployer une énergie de voix, de mouvements et de sautillements statiques, le faisant transpirer abondamment et mettant à rude épreuve son orchestre apparemment bien roué à ce type d’exercice.

Sur scène, ses trois lieutenants et lui, avaient retenu une répartition symétrique, Kabirou Hounyo, alias Katala Beat, à la batterie, gardant le fond de scène, renforcé, à une distance équitable, respectivement, à sa droite, par J. J. Naasson Ganwi, alias Solo live, à la guitare solo, et à sa gauche par Serge Renan Marcolino, de son nom d’artiste, Chichiou Bass, à la guitare bass, sans oublier que Nova, dans son ensemble cendre, tenait l’équilibre de ligne avec Katala Beat et que les membres du “Nova and band” communiaient à travers un uniforme en complet blanc.

- Advertisement -

Nova entouré par les trois chœurs …

Nova et les siens ont déployé le jeu des grands jours, poussant la musique à un niveau à faire naître les frissons de l’épanouissement chez le public qui a noté la volonté du chanteur de donner sa chance aux trois chœurs d’une jeune pousse encore en formation par l’exécution du morceau, “Si Lé Lé”, et son ancrage dans ses rythmes de prédilection avec, en fond, une certaine nostalgie d’une quinzaine d’années en arrière par l’exécution de “Comme un flash” de ces moments où il émargeait à “Esprit Neg”, le groupe de ses débuts, et à travers l’invitation sur scène de Sergent Marcus avec qui le morceau, “Les graines du succès”, traversant plusieurs textes, édifiait sur la délicatesse de la vie, puis par la reprise de “Gan tché na wa Xo” de Sergent Marcus avec le très célèbre Mav Dany. Que de souvenirs des années 2004-2005 ce trio circonstanciel a fait revivre !

Par ailleurs, ténacité, persévérance et résilience avaient toute leur place, en guise de message, avec son nouveau single, “Au bout de mes rêves”, et, entre autres, “Les graines du succès”, dans un contexte où Nova lui-même ne peut être là aujourd’hui qu’après avoir fait montre de ces vertus et aussi de courage puis de détermination. Inévitablement, la touche imparable de l’artiste ne s’est pas démentie avec une autre reprise, de taille, celle sans laquelle Nova ne saurait être Nova : “Standby me” de Ben King. Un morceau dont l’exécution a renouvelé que l’artiste béninois s’inspire de devanciers de qualité. Si, avec le “Nova and band”, Nova tourne depuis deux ans, ce concert reste pour ce groupe “un test”, comme il le déclare, surtout que, pour lui, “chanter, c’est une urgence”. Il n’est que trop temps que le talent de ce crooner-né explose à travers l’inspiration de morceaux devant être des tubes, un moyen pour drainer le public abondant qu’il mérite vers lui. Doigts croisés alors pour ses prochaines compositions !

 

M.K.(Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite