Usage responsable des médias sociaux: L’Odem outille les militants de l’Udbn

292

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les militants de l’Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn) sont formés pour une diffusion  judicieuse des informations sur les réseaux sociaux. L’initiative entre dans le cadre du projet ‘’Odem pour l’utilisation responsable des médias sociaux’’. Un projet initié par l’Observatoire de la déontologie et de l’éthique dans les médias (Odem) et réalisé sous la supervision d’un huissier de justice. Les travaux se sont déroulés au siège de l’Udbn à Godomey.

- Advertisement -

« Sensibiliser les populations béninoises, notamment les militants des formations politiques à l’utilisation rationnelle et responsable des médias sociaux », c’est l’objectif du projet. Une initiative qui vise à accompagner les militants dans l’appropriation du code du numérique en vue de la diffusion de leurs valeurs sur les réseaux sociaux, sans enfreindre aux lois. Venus de plusieurs localités, les militants de la formation politique que dirige Claudine Prudencio n’ont pas voulu rester en marge des événements. Pour le  président de l’Odem, le secteur de l’information se trouve bouleversé par l’avènement du numérique, tant au niveau de la qualité, qu’au niveau de la diffusion. A en croire Eric Sounouvi, la nouvelle mandature de l’Odem a pris les rênes, dans un contexte particulier marqué par la révolution du numérique : « Les réseaux sociaux sont utilisés de façon dangereuse alors que personne n’a été éduqué à la réalité de la chose. Nous, en tant qu’instance d’autorégulation et qui se trouve en face de la question de redevabilité des consommateurs médias devons faire quelque chose », a-t-il laissé entendre.  Ce qui justifie selon ses propos l’initiative du projet. « Nous sommes ici avec Claudine Prudencio et ses militants pour leur apporter la nouvelle afin de leur dire qu’on a besoin de l’utilisation rationnelle des médias », indiquera-t-il.  Eric Sounouvi a rassuré de ce que ce projet n’est pas l’apanage de l’Udbn seul. « Nous allons investir tous le Bénin et les partis politiques qui y sont, afin de conscientiser leurs militants à la diffusion des informations qui mettent en mal la cohésion sociale », a-t-il fait savoir. La représentante de la Présidente, a pour sa part rappelé que le fonctionnement actuel des médias sociaux au Bénin est de nature à mettre à mal la cohésion sociale. Christine Ahouandjinou,  a donc tenu à saluer l’initiative de l’instance d’autorégulation dans les médias au Bénin. « Nous prenons l’engagement ici de soutenir le tribunal des pairs sur le projet avec une enveloppe financière de 500.000 FCFA, de matériels informatiques et fournitures de bureaux »,  a-t-elle promis. Au terme de la rencontre, la présidente de l’Udbn a été élevée au grade de Saphir pour le compte d’ambassadeur de la redevabilité médias-consommateurs par l’Odem.

 

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite