Perturbations récurrentes dans la fourniture d’eau potable: Les clarifications du Dg/Soneb

692

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Directeur général de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) a apporté des clarifications concernant les perturbations récurrentes observées dans la fourniture de l’eau potable ces derniers jours à Cotonou, Abomey-Calavi et environs. C’était le 31 janvier 2020.

- Advertisement -

« La tension que nous enregistrons ces jours-ci ne permet pas à nos installations de fonctionner dans leur zone de confort… C’est cela qui fait que nous avons des coupures récurrentes… Nous avons des groupes de secours, mais qui ne couvrent pas la totalité de nos besoins. Nous avons un retard d’investissement que le gouvernement s’emploie maintenant à rattraper. Depuis l’avènement de l’équipe actuelle en 2016, le volume d’investissement a été multiplié par cinq (05). Cela montre bien la volonté du gouvernement à régler le problème d’eau potable. Comme mesures urgentes, nous fonctionnons à plein régime avec les générateurs que nous avons. Nous avons aussi cherché à louer un certain nombre de groupes pour augmenter notre capacité d’intervention. Nous sommes également en contact avec nos collègues de la Sbee qui font aussi de leur mieux pour améliorer les tensions qu’ils nous fournissent pour pouvoir juguler un peu la situation de tension que nous connaissons. Ce qu’il faut expliquer aussi, c’est qu’il y a des zones qui sont en fin de station et ces zones sont les plus touchées. Pourquoi ? Parce que comme dans toute grande métropole, l’eau, au fur et à mesure qu’elle est produite, est distribuée. Vous convenez avec moi que quand il n’y en a pas assez, ceux qui ont l’avantage d’en avoir sont satisfaits, et ceux qui sont en fin de nos stations de pompage ressentent durement cette situation sur deux ou trois jours…Pour les mesures à court terme, nous avons aussi des générateurs en cours d’acquisition. Sur tous nos projets, systématiquement nous prévoyons déjà une alimentation mixte, histoire de ne plus avoir à revivre ces situations » a expliqué le Dg/Soneb.

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite