Président de l’Anacib : Aurélien Laleyè se prononce sur les réformes de l’Etat [Interview]

239

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Corps d’élite de l’Etat , celui des administrateurs civils n’en est pas moins , l’interface pour conduire la mise en œuvre de la politique de l’Etat dans les tous les compartiments institutionnels. Bientôt quatre années déjà que le chef de l’Administration publique, le Président de la République conduit contre vents et marées des réformes administratives dans tous les compartiments de la vie institutionnelle de notre pays. Comment les administrateurs civils perçoivent les réformes ? Quelles peuvent être leurs contributions à l’amélioration des réformes administratives et institutionnelles ? C’est pour répondre à ces préoccupations que l’Association Nationale des Administrateurs du Civils du Bénin (ANACIB) organise avec l’appui du cabinet d’expertise juridique et judiciaire Jurisform , le jeudi 30 janvier 2020 à l’Infosec, un colloque scientifique des administrateurs civils sur « L’appropriation des réformes de l’Etat ». M. Aurelien Laleyè a accepté d’en parler avec nous.

 

M.L : Pourquoi avoir choisi d’organiser un colloque scientifique sur « l’appropriation des réformes de l’Etat » bientôt quatre ans déjà qu’elles sont mises en œuvre ?

A.L : Dans votre interrogation, il me plaît de noter trois choses. 1- Colloque scientifique 2- l’appropriation des réformes de l’Etat. 3- le temps puisque vous dites « bientôt quatre ans déjà ». L’organisation d’un colloque scientifique suppose qu’il y a de la matière à la réflexion. En sciences sociales, tout commence par l’observation. Il ne s’agit pas d’un clin d’œil. Donc le temps a permis d’avoir des éléments d’appréciation qui seront soumis au tamis de la science administrative. Parce que nous sommes des professionnels de la science administrative, nous sommes bien concernés par les réformes de l’Etat à double titre. D’abord nous sommes chevilles ouvrières et ensuite suivi-évaluateurs.

Peut-on avoir une idée de la matière qui sera en débat au colloque scientifique de l’infosec, le jeudi 30 janvier 2020 ?

Vous parlez sans doute de l’agenda intellectuel de notre rendez-vous scientifique. Nous aurons trois panels alternés de débats. D’abord nous aurons un exposé inaugural du Dr Cyrille Gougbédji de l’Université d’Abomey-Calavi, -par ailleurs Deuxième Secrétaire Général Adjoint du Gouvernement- sur les réformes de l’Etat. Ensuite, nous aurons une discussion introductive du Dr Patrick Serge Okioh sur les acteurs de la mise en œuvre des réformes de l’Etat avec un focus sur les administrateurs civils et les docteurs en Droit public dans leurs approches. Enfin, M. Christophe Megbédji, Préfet du Couffo nous enrichira de son expérience d’administrateur civil, du Commandement à la tutelle des communes.

Que doit-on attendre comme résultats concrètement du colloque scientifique de l’appropriation des réformes de l’Etat ?

Un colloque scientifique aboutit à des recommandations. Nous allons au regard du débat général et de l’éclairage des sachants de la matière faire des propositions pertinentes en vue d’améliorer ce qui le nécessite. Les administrateurs civils auront pris connaissance, de façon approfondie, des différentes réformes de l’Etat en cours. Aussi seront-ils mieux imprégnés des innovations contenues dans les réformes administratives. Le plus déterminant, c’est bien le renforcement des capacités des collègues afin qu’ils soient mieux aguerris pour jouer pleinement le rôle qui est le leur pour une administration rénovée et performante.

Propos Recueillis par Pierre Klaver Kobolou pour Matin Libre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite