CLE/Atelier d’échanges des acteurs: La mise en place des Comités locaux de l’eau préoccupe

226

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Partenariat national de l’eau (PNE-BENIN), en collaboration avec la DGEau et l’appui technique et financier de la GIZ/ProSEHA, l’Ong Belge Protos et le Fonds OmiDelta ANE, organise du 28 au 29 janvier 2020, un atelier d’échanges sur la démarche de mise en place des comités locaux de l’eau (CLE). Les travaux se déroulent au Chant d’oiseau à Cotonou.

Contribuer à l’harmonisation de l’approche de la mise en place et du fonctionnement des Comités Locaux de l’Eau (CLE) au Bénin. C’est l’objectif de l’atelier. Pendant deux jours, les principaux acteurs du processus d’expérimentation des CLE  auront à partager les expériences, tirer les leçons apprises et échanger sur les bonnes pratiques des différentes démarches de mise en place et de fonctionnement des CLE expérimentées par les partenaires ; adopter une démarche commune de mise en place et de fonctionnement des CLE et proposer la forme appropriée de règlementation des CLE. Il s’agit également d’échanger par rapport aux succès obtenus, mais aussi les difficultés rencontrées et de pouvoir faire des propositions d’amélioration  et mettre en place des comités locaux de l’eau qui puissent être véritablement fonctionnels. La rencontre fait suite aux orientations de l’atelier de Juin 2014, dont découle une démarche méthodologique de mise en place des CLE, élaborée par le PNE-BENIN et expérimentée dans le bassin du Mono autour des forages artésiens et des Lacs (Toho et Djètoè) en collaboration avec l’Ong Belge Protos, à travers le Multi Year Programme (MYP), au niveau des sous-bassins de Mékrou et de Pendiari en collaboration avec la GIZ à travers le volet GIRE du ProSEHA, ainsi qu’ au niveau du Bassin de l’Ouémé avec l’appui du Fonds ANE OmiDelta. Cette démarche a été adaptée et améliorée par le ProSEHA-GIZ qui l’expérimente dans quelques communes de même que les structures de mise en œuvre des Projets GIRE OmiDelta-ANE pour mettre en place des structures de préfiguration des CLE. En vue de faciliter l’harmonisation de la démarche de mise en place des CLE au Bénin d’une part et de constituer une base de données et d’informations devant alimenter la règlementation de la composition, des attributions et du fonctionnement des CLE d’autre part, le PNE-BENIN, en collaboration avec la DGEau et l’appui technique et financier de la GIZ/ProSEHA, l’ONG Belge Protos et le Fonds OmiDelta ANE ont initié  l’atelier d’échanges sur la démarche de mise en place des CLE.

Pour des CLE véritablement fonctionnels

Le vice-président PNE-BENIN a apprécié la rencontre à sa juste valeur. Pour Cyriaque Adjinakou, l’atelier revêt une importance capitale en ce sens qu’il permettra d’avoir des bases consensuelles pour la mise en place des CLE et des résultats pour alimenter les réflexions futures en matière de réglementation sur la composition et le fonctionnement des CLE. Tout en souhaitant  que les travaux insufflent une nouvelle dynamique dans la mise en place des CLE, il a adressé ses remerciements aux partenaires GIZ/ProSEHA ; SNV /OmiDelta-Fonds ANE et l’Ong Belge Protos qui accompagnent le PNE-BENIN dans l’expérimentation des CLE. Selon les propos du représentant du directeur général de l’Eau, les objectifs de l’atelier vont en droite ligne du Programme d’actions du gouvernement du Bénin et des Odd. Jean Pierre Fiogbé a lui aussi exprimé sa reconnaissance aux différents partenaires pour leur soutien, ainsi qu’au PNE-BENIN pour la pertinence de l’initiative.

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite