1ère Session ordinaire du Cdcc du Borgou: La lutte contre le mariage des enfants au menu des échanges

387

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les membres du conseil départemental de concertation et de coordination du Borgou ont tenu leur première session ordinaire au titre de l’année 2020.

C’est la salle de conférence de la préfecture de Parakou qui a servi de cadre, à la rencontre, le vendredi 24 janvier dernier sous la présidence effective du préfet Djibril Mama Cissé.

Au total, quatre communications étaient inscrites à l’ordre du jour. Mais le plat de résistance a été la communication relative à l’analyse statistique de la situation des violences faites aux filles et le mariage des enfants dans le département du Borgou. Une communication préparée conjointement par le bureau régional de l’Unicef et la direction départementale des Affaires sociales et de la microfinance. Cette communication  a levé le voile sur le sort qui est celui des filles qui sont objet de violences. Malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation, le département du Borgou présente les chiffres les plus alarmants en matière de violences faites aux filles et le mariage des enfants. Les filles scolarisables se trouvent marier contre leur gré et sont de ce fait obligées d’abandonner les classes. Une situation préjudiciable à l’avenir de toute la nation. Face à ce tableau qui n’honore pas le département, il a été demandé aux élus locaux, de s’investir davantage dans la sensibilisation afin d’endiguer le mal.

- Advertisement -

Le chef de l’inspection forestière, Théophile Sinadonwirou a présenté une communication sur la gestion de l’environnement. Notamment sur le rôle que les élus locaux dans le cadre d’une gestion participative de l’environnement au regard de la loi. Il a fait observer qu’une gestion participative de l’environnement est le gage de la sauvegarde de la faune et de la flore de notre pays.

Il est à signaler que le secrétaire général de la préfecture, a fait le point de la mise en œuvre des recommandations de la dernière session du CDCC.

Il a eu également échanges des bons vœux du nouvel an entre les membres du CDCC et l’autorité de tutelle. Des engagements ont été pris de part et d’autre pour une fructueuse collaboration pour le bien être des populations du Borgou.

Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite