Secteur santé: Le Collectif des syndicats se concerte pour un nouvel élan

404

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Collectif des syndicats du secteur de la santé a organisé hier, mercredi 22 janvier 2020, au Ministère de la santé à Cotonou, une journée bilan de ses activités syndicales, au titre de l’année 2019. Instant pour les différents syndicats du secteur sanitaire du Bénin regroupés au sein de ce Collectif,  de faire une étude analytique  des différentes activités qu’ils ont menées, ce qu’ils en ont obtenu et ce qu’ils pensent obtenir auprès de l’Etat, au cours de cette année nouvelle.

- Advertisement -

« Que sont devenues nos revendications après le retrait du droit de grève ? ». C’est en effet autour de ce thème que les différents syndicats de base réunis au sein du Collectif des syndicats du secteur de la santé se sont donné rendez-vous, pour ce bilan après des moments de lutte et de revendication. Dans son allocution, Adolphe  Houssou, porte-parole du Collectif, après avoir présenté ses vœux de nouvel an à l’assistance, a reprécisé l’objectif de la rencontre avant de se poser quelques questions relatives aux autres formes revendicatives qu’ils doivent en tant que travailleurs prendre en compte, pour selon lui exiger de l’Etat leur ayant droit. « Nos droits sont allégrement bafoués, l’emploi précarisé, les différentes instances de rencontres et de décisions désorganisées et banalisées, le temps de travail, les gardes et astreintes embrouillés, la terreur semée dans tous les cœurs des travailleurs qui sont livrés à la vindicte populaire. Dans ces conditions et face à ce mépris, que sont devenus les syndicats ? Chers camarades, il urge donc que nous prenions des résolutions responsables et pertinentes. C’est donc dans cette optique que le bureau du Collectif lors de sa première rencontre de cette année 2020 a initié cette assise pour réfléchir à ce que nos relations de partenariat avec l’administration sont devenues. Ensemble, nous ferons le tour d’horizon des différents problèmes qui minent le secteur à travers des critiques et auto critiques en notre sein », a-t-il annoncé. Lequel tour d’horizon a été dans la suite de la séance, assuré par Soulé Salako, Secrétaire général du Syntrasesh ; à travers une communication. Communication au cours de laquelle, il a passé en revue les différentes luttes menées par le Collectif surtout en 2019. Il ressort de son exposé que certaines de leurs revendications sont en train d’être prises en compte par les autorités compétentes. Malgré cela, il se désole des nombreuses autres revendications sans issues mais qui sont considérées comme étant des droits acquis des travailleurs comme le paiement du rappel de la prime de motivation au titre de l’année 2017, ou encore le paiement de la prime de risque et les rappels y afférents aux agents ayant droit. Pour continuer à lutter dans ce sens malgré l’absence du droit de grève, ces travailleurs ont annoncé des mesures palliatives de mécontentement à l’endroit de l’administration. Ils n’ont pas manqué de déplorer plusieurs actes dont ils considèrent comme vexatoires, de la part de leur Ministre de tutelle, à l’antipode de tout ce qu’ils disent avoir observé auparavant. Plusieurs autres syndicats sœur comme celui des praticiens hospitaliers, se sont déplacés pour venir les soutenir et promettent de les soutenir davantage dans toutes les initiatives qu’ils pendront ; pour le bonheur des travailleurs de la santé.

Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite