Championnat d’Afrique de karaté de la région Ouest: 11 médailles pour le Bénin malgré les difficultés de voyage

238

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Une délégation béninoise de 12 personnes dont 10 athlètes cadet, junior, espoir et senior (garçons et filles puis dames et hommes) a pris part à Bamako au Mali du 8 au 12 janvier 2020, à la première édition du Championnat d’Afrique de karaté de la région Ouest de l’Union des Fédérations africaines de karaté (Ufak). Au terme de la compétition, la délégation du Bénin est revenue au bercail avec 11 médailles malgré les conditions de voyage compliquées.

Kodo Cherstine, médaillée d’or en kumite et de bronze en kata (senior dames 55-Kg), Stella Odoulami, médaillée d’or en kumite (senior dames -61kg), Martial Kpadonou, médaillé d’argent en kumite  et de bronze kata (Cadet -53kg), Ramdania Taba, médaillée d’argent  en kumite et de bronze en kata (junior dame +59kg), Aaron Tobossou, médaillé de bronze en Kumite (senior hommes -60kg), Boko Jody, médaillé de bronze en Kumite (senior -84kg), Avionsou Sandrine, médaillée de bronze en Kumite et en Kata (cadette dame -53kg) sont les athlètes béninois qui ont ramené de Bamako 11 breloques dont deux en or, deux en argent et sept en bronze. Ceci, malgré les conditions pénibles de voyage (ils ont accusé deux jours de retard au démarrage de la compétition). «…Nos athlètes ont connu des difficultés de voyage au Burkina. Au lieu de faire deux jours en route, ils ont fait quatre à cause d’une panne du bus. La compétition a commencé avant qu’ils ne viennent à Bamako. Imaginez le reste. Malgré les péripéties, les athlètes sans repos ont pu prester et ont pu ramener 11 médailles. C’est pourquoi je les appelle les guerriers», a relaté Rock Quenum, président de la Fédération béninoise de karaté-do (Fbk-do), lors de la présentation des médailles, lundi 20 janvier à Cotonou. «Le voyage n’a pas été facile. Mais on a été vraiment forts comme des guerriers pour aller représenter notre cher pays», confirmera Marie Stella Odoulami, représentante des athlètes de l’équipe. «On n’avait pas eu de temps pour s’échanger, s’échauffer, s’étirer pour être en forme avant les combats. Mais on rend grâce à Dieu», a-t-elle fait savoir en concluant qu’ils ont fait de leur mieux. Pour les athlètes, la page est déjà tournée et le regard est tourné vers le Championnat d’Afrique des nations de karaté qui aura lieu en début du mois de février au Maroc. Ils invitent à cet effet, les autorités compétentes notamment le Ministre Oswald Homeky à être regardant vis-à-vis des prouesses des plus meilleures.

A.F.S

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite