Beach soccer au Bénin: Où en sommes-nous ?

273

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le championnat national de Beach soccer qui s’est déroulé à la plage de Fidjrossè en septembre 2019 avec le sacre de l’Union Sportive de Sèmè-Kraké est une innovation de la Fédération béninoise de football (Fébéfoot) dirigée par Mathurin De Chacus. A l’issue de ce championnat, une sélection nationale a été mise en place. Quel a été le sort de cette équipe nationale et quid de la deuxième édition du championnat national ?

Le président de la Fébéfoot Mathurin De Chacus et les membres de son bureau exécutif, à leur arrivée, ont promis d’organiser toutes les compétitions statutaires et engager le pays dans toutes les activités statutaires de la Fifa. Pour cela, la Commission de football des jeunes de Beach soccer et de Futsal a été mise en place et confiée au deuxième Vice-président de l’institution, Magloire Oké. Cette commission s’est battue pour rendre formel le Beach soccer qui se jouait déjà au Bénin depuis plusieurs années, mais jamais reconnu par l’instance faîtière. Avant d’organiser le championnat, tous les acteurs de la discipline, arbitres, secrétaires généraux de club et entraîneurs ont reçu une formation. La Fébéfoot ayant déplacé les instructeurs CAF en la matière depuis la Côte-d’Ivoire à cet effet. Il faut dire que lors des matches d’exhibition, les formateurs ont été surpris du niveau des joueurs béninois dans cette discipline. Ils sont allés jusqu’à comparer le niveau du Beach soccer béninois à celui de certains pays qui participent régulièrement à la Coupe d’Afrique des Nations dans cette discipline. Ils ont alors proposé à la Fébéfoot à travers la commission, de mettre en place une équipe nationale à l’issue du championnat national et de commencer par jouer des matches amicaux. La commission a suivi à la lettre les conseils des instructeurs CAF. Mais depuis la fin du championnat en septembre 2019, plus d’informations par rapport à cette sélection. Certes, la commission a eu quelques difficultés pour organiser cette compétition à cause de certains membres de la Fébéfoot qui ont voulu conduire le président De Chacus en erreur. Est-ce que ce sont les mêmes qui continuent de tirer la ficelle ? L’avenir nous le dira.

Seulement, il importe que le président de la Fédération sache que le bilan à la fin de son mandat reposera sur sa tête et non sur celle de ses conseillers. Et le Beach soccer peut encore mieux révéler le Bénin…Si les pays enclavés comme le Mali participent à la Can de Beach soccer, ce n’est pas le Bénin qui ne pourra pas. Qu’en est-il maintenant de la tenue de la 2e édition ?  Nous osons croire que les difficultés qui ont entaché la première édition ne sauraient être un obstacle.

Mike MAHOUNA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite