Présidentielle de 2021: Talon en roue libre

3 083

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La présidentielle de 2021 au Bénin approche à grands pas. À quelques quinze mois de cette élection, Patrice Talon garde intactes ses chances de se faire réélire soit par manque d’adversaires de taille, soit par anéantissement et / ou hors-jeu de ceux qui peuvent véritablement lui tenir tête, dans le cadre de ces joutes électorales.

- Advertisement -

En avril 2021, les béninois seront appelés aux urnes pour le compte de l’élection présidentielle. De ce fait, les électeurs auront deux alternatives. Primo, renouveler leur confiance à Patrice Talon, Chef de l’État actuel pour son second et dernier mandat. Deuxio, opter pour l’alternance en jetant leur dévolu sur une nouvelle tête pour remplacer ainsi le Président de la république. De quel côté se penchera alors la balance ? À moins de deux ans de cette randonnée électorale, cette question que se posent certains semble avoir une réponse qui s’est déjà dessinée d’elle-même. Du fait que le gotha politique actuel du Bénin ne connait pour l’heure aucun autre présidentiable influent et charismatique, Patrice Talon sera à coup sûr le seul maître confiant à bord, quant à cette nouvelle conquête de la Marina. D’autant plus que ses potentiels rivaux de taille dont Lionel Zinsou, Sébastien Ajavon, Komi Koutché; sont tous étrangement presque forclos et exilés pour diverses raisons à cette élection, à moins qu’il y ait un miracle, il n’est plus certain que quelque chose empêche le chantre de la Rupture et du Nouveau départ de briguer un second mandat, s’il le souhaite. Mieux, le parrainage comme l’une des conditions sine qua non pour être candidat, apparaît aujourd’hui comme un barrage très sérieux aux potentiels candidats indépendants, moins influents et sans popularité ni notoriété politique; qui voudraient rivaliser avec l’homme. Quand on sait  que les différents partis politiques de la mouvance et leurs alliés jettent déjà l’éponge et promettent avant l’heure de se ranger éventuellement derrière Patrice Talon pour cette bataille électorale, seules les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), sont à même de présenter un candidat qui pourrait talonner Patrice Talon. Encore qu’il leur faut une participation régulière aux communales prochaines et l’obtention de postes d’élus, pour caresser ce rêve présidentiel. Mais quelle que soit l’issue ou l’option qui se présentera en 2021, Patrice Talon est déjà convaincu de son affaire. Car, à tort ou à raison, les carottes sont cuites et par conséquent, il risque d’être auréolé au soir de cette élection.

Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite