Braquages à Bohicon, Sèmè-Podji, Ouèssè et Agbangnizoun: Des morts, une fillette étranglée…

577

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’insécurité grandit depuis quelques jours et les malfrats dictent leur loi, commettent des forfaits pour laisser derrière eux, des victimes. Selon une information rapportée par Beninwebtv, une fillette d’environ 12 ans a été étranglée dans la matinée de ce dimanche 19 janvier 2020 au cours d’un cambriolage à son domicile dans la commune d’Agbangnizoun. La victime aurait reconnu les cambrioleurs qui, par peur d’être dénoncés, ont décidé de lui ôter la vie. En milieu de semaine dernière précisément dans la nuit du mardi au mercredi 15 janvier 2020 à Bohicon, un enseignant a été abattu par des malfrats alors qu’il sortait à peine de sa maison. Sa moto de marque Wave TS Haojue et une somme de 200.000 francs ont été emportés par ces individus mal intentionnés. Le lendemain, soit le jeudi 16 janvier 2020, c’est dans la commune de Sèmè-Podji que les divorcés sociaux feront de nouvelles victimes.  Selon les informations, après les tirs des malfrats sur des clients sur un parc de véhicules, les bandits ont réussi à emporter une mallette contenant plusieurs millions de FCFA. Un mort et un blessé ont été enregistrés. Vendredi 17 janvier 2020, c’est sur l’axe Ouèssè-Ansêkè, dans le département des Collines qu’ils réussissent à perpétrer un braquage. Si aucune perte en vies humaines n’est à déplorer, des millions de francs Cfa ont été emportés. Vivement que les flics républicains revoient leur stratégie afin de garantir la quiétude des populations.

- Advertisement -

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite