Dons d’objets précieux au petit musée de Godomey: “Le Centre” accueille une trentaine de Récades

775

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

“Le petit musée de la Récade” réceptionne près d’une trentaine de nouvelles pièces muséales dès vendredi 17 Janvier 2020. L’annonce a été faite par les deux premiers responsables du musée, Dominique Zinkpè et Marion Hamard, à la faveur d’une conférence de presse animée à l’espace culturel “Le Centre” de Godomey. C’était  lundi 13 janvier 2020.

- Advertisement -

28 pièces historiques parmi lesquelles des récades, des sabres et des “objets de culte fon”, ce qui va officiellement enrichir la collection du “Petit musée de la Récade” dès le vendredi 17 janvier 2020, dans l’après-midi. L’information capitale qu’ont apportée aux journalistes, dans la matinée du lundi 13 janvier 2020, les responsables au sommet du “Centre” de Godomey, que sont Dominique Zinkpè et Marion Hamard, respectivement, Président d’honneur et Directrice générale du complexe culturel, au cours d’un partage avec les professionnels des médias. A en croire la première personnalité, la remise de ces objets précieux de témoignage de l’histoire du Danhomè donnera lieu à une cérémonie officielle à laquelle prendront part plusieurs invités de poids avec, en prestigieuse place, Robert Vallois, le fondateur du “Centre”, à la tête d’une douzaine de personnes dont des journalistes de médias français tels que “France 24”. De même, Jean-Michel Abimbola, Ministre de la Culture, et Georges Bada, Maire de la Commune d’Abomey-Calavi, sont prévus pour prendre part à la manifestation. Ainsi, pour l’animation seront tenues une déambulation de l’artiste performeur très connu, Prince Toffa et l’exécution de danses traditionnelles. Par ailleurs, pour Dominique Zinkpè, les œuvres dont la réception sera faite proviennent de la collection privée de deux hommes : Alfred Testard de Marans, ayant en charge la Direction du Service administratif au cours de l’expédition ayant eu cours au Dahomey en 1890, et l’abbé Le Gardinier, qui était curé lors de cette mission. En outre, les pièces concernées ont été acquises par les membres du Collectif des Antiquaires de Saint-Germain-des-Prés lors d’une vente aux enchères le 23 mars 2019 à Nantes, et sont placées sous la responsabilité d’une association que cette structure a créée au Bénin : le Collectif des Artistes du “Centre” (Cac). De plus, avec l’ajout de ces objets précieux à la collection existant depuis l’inauguration du “Petit musée de la Récade” le 1er décembre 2015, ce sont désormais 128 “récades contemporaines et anciennes, sculptures et objets de culte” qui constituent la collection dudit musée dédié aux récades, précise le communiqué rendu public à l’issue de la conférence de presse.  Concernant la conservation des récades, Marion Hamard a rassuré qu’elle s’effectue dans de bonnes conditions, surtout que les matières dont elles sont faites que sont le bois et le métal, ne présentent pas des exigences particulières en matière d’entretien, que la température à laquelle elles sont soumises fait l’objet d’un contrôle pour éviter les “chocs climatiques”, sans oublier que le conservateur du musée époussète régulièrement les pièces à l’aide d’un pinceau.

 

MK(Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite