Naissance de l’Ordre suprême des ancêtres: Isatis, œuvre pour la promotion du vodoun

1 310

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Isatis participe à la valorisation du culte vodoun. Elle a saisi l’occasion de la commémoration du 10 janvier, fête des religions endogènes, pour procéder à la  création de l’Ordre suprême des ancêtres et au lancement du site du chef suprême des religions. La cérémonie de lancement s’est déroulée dans ville de Ouidah en présence l’autorité communale.

Création de l’Ordre suprême des ancêtres et lancement du site du chef suprême des religions. Ouidah aura connu une double cérémonie à la veille de la commémoration du 10 janvier 2020. L’initiative est de Isatis, une banque d’affaires dont le siège social est à Montréal, au Canada et qui possède des antennes régions à travers le monde, dont un bureau de représentation au Bénin. Isatis s’investit dans plusieurs secteurs, dont la mise sur pied et la promotion de produits de tourisme mémoriel, mais aussi la valorisation d’éléments de propriété intellectuelle dérivés du patrimoine immatériel. Pour  la Maire de la commune, Ouidah se trouve honorée par l’initiative qui s’inscrit dans les Odd. A l’en croire, désormais le vodoun ne sera plus seulement écouté, mais présent à travers les médias et les nouvelles technologies. « Le vodoun ne fait pas du mal, le vodoun ne fait que du bien. Cette initiative rehausse l’image de Ouidah qui est le berceau des vodoun. Cette initiative permet de montrer aux populations que le vodoun est une bonne chose”. Ce qui entre dans la vision du chef de l’Etat qui entend faire de Ouidah la capitale historique de la culture », dira Célestine Adjanohoun. Elle a adressé ses remercîments à l’Ong Isatis qui a voulu valoriser le vodoun à travers le monde entier. « Nous avons un intérêt manifeste pour la sagesse et la culture vodoun ainsi que les attributs du patrimoine immatériel de l’humanité légué en héritage par nos ancêtres, à travers les différents royaumes qui constituent la mosaïque du Bénin aujourd’hui », a souligné la Représentante Afrique de Isatis, Inès Makpé. Et pour ce faire poursuit-elle,  « offrir un appui technique et une contribution financière au palais Houxwé, pour soutenir la mise sur pied et les opérations de l’Ordre Suprême des Ancêtres, était pour nous tout indiqué ». Selon les propos du représentant du ministre de la culture, le directeur du patrimoine culturel, Paul Akogni « toute action menée dans le but de sauvegarder, documenter, identifier, protéger, revitaliser, promouvoir un élément du vodoun sera bien accueillie par le ministère ».  Pour celui-ci, l’Ordre est désormais un partenaire, une interface et un opérateur clé dans la mise en œuvre de certaines actions gouvernement du président Talon à travers le ministère de la culture.

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite