En tournée humanitaire: Daniel Edah ravitaille plusieurs orphelinats en vivres

369

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Il se déclare candidat pour 2021)

Vendredi 10 janvier 2019, n’a pas du tout été une journée de repos pour Daniel Edah. Pendant que certains célébraient la fête des religions endogènes, lui, il sillonnait par contre avec son équipe, des orphelinats et centres d’accueils des départements de l’Atlantique, du Mono, du Couffo et aussi le Centre psychiatrique Jacquot ; où à chaque passage, il a fait dons de vivres accompagnés d’enveloppes financières. 

- Advertisement -

Daniel Edah renoue comme à son habitude, avec ses œuvres humanitaires. Après un moment de repos, l’homme a repris contact de plus belle, avec les orphelinats et centres d’accueil. Ceci, à travers une assistance sociale et humanitaire digne du nom. Pour cette nouvelle occasion, ce donateur  à travers une tournée a parcouru avec sa délégation composée de plusieurs cadres à l’instar du roi de Banamè, près d’une dizaine de structures abritant les enfants et personnes démunies et vulnérables. Au Centre psychiatrique Jacquot à Cotonou où il a commencé cette randonnée, c’est avec les bras chargés de vivres dont des sacs de riz, des bidons d’huile végétale, des cartons de boites à conserve, du savon et ce, en plus d’une enveloppe financière consistance ; qu’il a rendu visite aux malades mentales qui y sont. Avec un accueil très chaleureux, ces derniers n’ont ménagé aucun effort malgré leurs déficits psychiques, pour louer cet acte de Daniel Edah. « C’est la première fois que nous recevons ici un visiteur de taille, un 10 janvier. Au nom des malades du Centre, je vous remercie infiniment pour ce geste très honorable et que le Seigneur vous comble de ses grâces », a ainsi lâché Aimé d’Almeida. En abondant dans ce même sens, le responsable de garde, Docteur Kodjo Gankpa a à son tour remercié l’initiateur, au nom de tout le personnel du Centre. Cap a été mis après sur Kpomassè, Lokossa, Dogbo, Aplahoué et Djacotomey, où le même geste a été répété respectivement à l’Orphelinat ‘’Amour et manon’’, au Centre d’Orphelinat ‘’La providence’’, au Centre Orphelino Bénino-Français, l’Orphelinat Ange sentinelle et à l’Aph de Gohomey. Au terme de cette tournée, Daniel Edah est revenu sur l’objectif principal de ce geste, dont il est l’initiateur. A travers une interprétation biblique, il estime que la date du 10 janvier choisie cet effet, n’est pas un fait anodin. « Pour le chrétien que je suis, nous avons choisi cette date parce que c’est le jour de l’enclenchement de la libération de enfants d’Israël en captivités en Egypte. La pauvreté c’est une prison. Tant que nous pouvons contribuer à libérer les orphelins et les malades de cette pauvreté, de cette prison, c’est avec beaucoup de joie que nous allons le faire. Voilà ce qui explique le volet humanitaire de notre tournée », a-t-il laissé entendre.

Daniel Edah, déjà partant pour 2021

Après ce volet humanitaire, toujours avec sa délégation, il a rendu une visite de courtoisie à ses parents à Gohomey dans la Commune de Djacotomey, où l’attendait déjà une foule impressionnante. Venue l’accueillir en grande pompe à sa descente de voiture à travers chants et danses, ces sympathisants, proches et militants lui ont témoigné au cours d’un meeting de circonstance, toute leur admiration au début de cette nouvelle année.  Daniel Edah leur a retourné l’ascenseur et les a rassurés de ce qu’il sera sans nul doute, candidat à la prochaine élection présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite