Reconstitution de carrière de certains fonctionnaires de Police: Houndégnon déniche une ‘‘fraude’’ et saisit Talon

1 764

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(L’ex-Dgpn réclame 100 milliards pour réparation)

- Advertisement -

Une affaire de reconstitution voire de double reconstitution de carrière, dont ont bénéficié certains fonctionnaires de l’ex Police nationale, fait sortir à nouveau de son silence l’ancien Directeur général de la Police nationale, Sessi Louis Philippe Houndégnon. Connu pour sa rigueur et son côté cartésien en matière de droit administratif, ce haut fonctionnaire de Police démontre le caractère frauduleux et sans fondement juridique du décret N°2009-713 du 31 décembre 2009 portant modalités de règlement des problèmes de reconstitution de carrière de certains fonctionnaires de Police suite à leurs réclamations et aux arrêts de la Cour suprême et de tous ses actes subséquents. A cet effet, dans une longue et détaillée correspondance adressée au chef de l’Etat, Louis Philippe Houndégnon demande le retrait dudit décret pour inexistence juridique. Pour l’ancien Dgpn, cette application discriminatoire de la loi par l’administration préjudicie depuis 2013 à ce jour à ses ambitions professionnelles, à sa réputation, à son honneur, à sa dignité…source de douleur morale. D’où, il réclame à l’Etat béninois, pour réparation de ces préjudices,  100 milliards de FCfa, et la somme de 1 million de Cfa par jour de résistance à sa requête.

 

Télécharger le Document

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite