Célébration des anciennes gloires de la musique béninoise: Félix Didolanvi, l’oublié des Oscars

495

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Bénin est riche de ses artistes mais pêche pour ce qui est de la célébration de leur mérite. Et, même si avec l’avènement du régime de la ‘’Rupture’’, ces derniers semblent mieux considérés, que des actions tant de l’Etat que du privé se multiplient pour saluer la mémoire à titre posthume ou non des anciennes gloires de la musique béninoise, tout n’est pas encore parfait. Au moment où certaines sont constamment citées quand il y a lieu, pour recevoir des Awards, d’autres pas moins talentueuses, par contre, sont des exclues. Leurs noms, au regard des faits, peinent à s’afficher sur les listes d’hommages. Pourtant, leurs œuvres ont et continuent de marquer l’histoire musicale du Bénin. Félix Didolanvi, alias ‘’Pêcheur’’, artiste compositeur-chanteur depuis 1972, est des mieux. L’historique permet de s’en rendre compte. Lui dont, par exemple, chaque nouvelle année, le besoin de jouer ses refrains s’imposent derechef. Dans les kiosques, voitures, maisons ; sur les radios, les chaînes de télévision, ça chante et rechante. ‘’Whenu a po t’ayihon lo mè’’ s’affiche comme l’hymne d’une année nouvelle. Et ça dure depuis des années.  Catholique, Athée, Vodouisant, Evangélique, etc, tous s’accordent à savourer les délices musicales de l’homme de l’Eglise du Christianisme Céleste (Ecc). Son talent fait l’unanimité et les messages de ses compositions objets d’évangélisation et de méditation, percent les frontières et épousent les générations. Mais quand alors, il faut célébrer les anciennes gloires et que le nom du natif de Porto-Novo ne s’affiche pas, il y a lieu de se poser des questions. Pour  d’aucuns, c’est du fait du caractère religieux de ses morceaux mais là-dessus, il y a à dire, puisque d’autres artistes du gospel qui n’équivalent pas le chantre sont salués de par leurs œuvres. Félix Didolanvi reste un oublié des Oscars. Puissent les mémoires se raviver.

 

Cyrience KOUGNANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite