4ème édition du Festival International de Porto-Novo

1 058

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La cité des Aïnonvi vibre au couleur de la culture béninoise

(Un événement dignement touristique)

La ville capitale du Bénin, Porto-Novo, a accueilli samedi 04 janvier 2020 le FIP, entendez Festival international de Porto-Novo. Cet événement de taille qui rassemble depuis quatre ans les fils et filles de la ville et d’autres enfants du Bénin a pris une nouvelle dimension à travers sa manifestation et lève le voile sur sa capacité à faire de la destination Bénin,  un véritable pôle d’attraction. 

Jean Michel Abimbola, le Ministre du tourisme, de la culture et des arts a donné le top des manifestations à travers l’allumage d’un géant flambeau, signe de la solennité  de la célébration. Un géant spectacle inaugural a permis aux différents festivaliers conviés à la fête de mettre en condition les spectateurs de la circonstance. Chants, danses et représentations diverses en tableaux variés ont annoncé de la plus belle des manières, les couleurs des festivités. Et dans une ambiance qui a suscité l’euphorie au sein de la grande masse, le Ministre Jean Michel Abimbola dans son discours de lancement officiel a fait remarquer que le Festival international de Porto-Novo s’impose désormais comme un rendez-vous incontournable pour drainer des touristes vers la capitale et pour contribuer fortement à l’épanouissement des populations de Porto-Novo.  « Le Festival international de Porto-Novo est une opportunité de réaffirmer et de louer l’ambition du Chef de l’Etat de mettre l’outil touristique au service du développement économique du Bénin et du développement humain durable » va-t-il faire savoir avant de mettre un accent particulier sur les grands chantiers de rénovation qui, aujourd’hui, affichent clairement la vision du  Chef de l’Etat à faire de la culture un axe important dans le processus de développement du Bénin. Entre autres projets en cours de concrétisation, le Ministre s’est investi à pointer du doigt, la construction de la route des couvents Vodoun,  les Tata Premium pour ne citer que ceux-là.  Et dans la veine de révéler le Bénin par son riche patrimoine, la municipalité de Porto-Novo, à travers cet événement, a désormais le challenge de rehausser l’image du pays. Conscient donc de l’enjeu, le Ministre a, pour finir, encouragé les organisateurs de l’événement ainsi que les festivaliers qui vont remuer Porto-Novo jusqu’au 12 janvier 2020.

TG  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite