Camp de tennis de table «Julipa Consulting» : Objectif atteint, une initiative à pérenniser

261

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Démarré jeudi 26 décembre à la Maison des jeunes de Lokossa, le camp de tennis de table «Julipa Consulting» a connu son épilogue dimanche 29 décembre 2019 par un tournoi d’évaluation des participants. Les meilleurs ont d’ailleurs été révélés au public. L’initiative est de Christian Paulin da Silva, Président des Ets Julipa Consulting, basés à KiKA.

 

30 joueurs filles et garçons des moins de 15 ans et 21 ans en provenance de Lokossa, Athiémé et Comè ont pris part à ce camp dirigé par Akouesson Zino Anoumon, entraîneur niveau 2 de la Fédération internationale de tennis de table (Fitt). L’objectif visé est de relever le niveau des athlètes dans ces trois zones et aussi permettre aux joueurs de pratiquer un loisir sain dans une ambiance festive. Au terme de trois jours de formation et d’évaluation, les 16 meilleurs dans chaque catégorie ont été révélés au public. Grégoire Chokky, Président de la Ligue centre de tennis de table a remercié l’Ong Julipa pour avoir initié ledit camp. A l’en croire, le camp a permis de voir les faiblesses des enfants. «Avec ce camp, je suis convaincu que pour les prochains championnats, les jeunes pongistes seront parmi les premiers», a-t-il confié. Pour l’Expert Togolais Anoumou Akouésson, les enfants ont mis en application tout ce qu’ils ont appris durant le camp lors de la séance d’évaluation. «Avec ce genre d’initiative, nous pouvons avoir des champions», a-t-il fait savoir. «Je suis satisfait du camp. Avec ça, je peux évoluer dans cette discipline», a avoué Hermione Hounnouvè. Elle a promis de mettre en pratique ce que l’expert leur a appris durant le camp. Pour Aurel Avodagbé, représentant du Président de Julipa Consulting, l’objectif du camp est d’aider les enfants à booster leur niveau afin d’assurer la relève pour le tennis de table béninois. Au nom de Christian Paulin da Silva, il a confié que l’initiative ne va pas s’arrêter à une seule édition. «S’il n’y a pas la régularité, les nouvelles connaissances vont encore disparaître», a-t-il laissé entendre avant d’inviter les bonnes volontés à accompagner l’initiative afin que cela embrasse d’autres villes.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite