Veille citoyenne au Bénin: Alcrer fête 25 ans

485

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(La Sobrebra sponsor officiel)

- Advertisement -

La longévité d’une Organisation de la société civile (Osc) au Bénin est loin d’être un acquis permanent. 25 ans dans la vie d’une organisation méritent donc célébration. Ainsi s’exprimait lundi 23 décembre 2019, Martin Vihoutou Assogba, Président de l’Association de lutte contre le racisme, l’ethnocentrisme et le régionalisme (Alcrer). Au siège de l’organisation hier, au détour d’une conférence de presse, il a passé en revue certains acquis de cet engagement citoyen, a remercié les partenaires tant internes qu’externes pour leurs divers soutiens. Pour lui, «La présence de l’Ong Alcrer sur la scène nationale 25 ans après sa création marque sa capacité d’écoute à notre société… cela montre sa bonne santé et sa capacité à surmonter les épreuves du temps». Cette capacité à durer est la plus belle preuve de réussite», apprécie-t-il par ailleurs. La commémoration des 25 ans de Alcrer a démarré par une messe d’action de grâce à l’Eglise Saint Michel de Cotonou. Une prière musulmane est prévue pour le vendredi 27 décembre 2019 à 14h à la Mosquée Cadjèhoun transférée derrière l’Aéroport à Fidjrossè. «Des jeux radiophoniques ou en ligne sont organisés pour permettre aux citoyens qui ont l’habitude de nous suivre de gagner de nombreux lots que nous avons mobilisés auprès de nos partenaires tels que EcoBank, la Sobebra, etc. Le clou des manifestations sera l’organisation d’un colloque qui réunira bientôt des universitaires, des Osc, des institutions étatiques, le secteur privé, les Partenaires techniques et financiers afin de partager les acquis des 25 ans de contribution de l’Ong Alcrer à la construction de l’édifice démocratique du Bénin et à la promotion de la bonne gouvernance», a fait savoir Martin Assogba. A l’entendre, ces 25 ans ne viennent pas clôturer l’aventure mais viennent plutôt la dynamiser. La route est, en effet, affirme-t-il, bien loin d’être achevée. Maints chantiers sont encore à ouvrir, de nombreux chemins à tracer, à aplanir.

C.K

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite