Fin de formation en agroalimentaire et cosmétique: Action humanitaire pour les besoins fondamentaux promeut l’auto emploi

995

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Ong Action humanitaire pour les besoins fondamentaux (Ahbf) a procédé à la remise de diplôme aux récipiendaires bénéficiaires d’une formation en agroalimentaire et cosmétique. La cérémonie officielle  de remise s’est déroulée samedi 21 décembre 2019, à la Maison des jeunes et de la culture d’Allada.

Ils sont au total 21 lauréats à recevoir leur parchemin au terme de la formation en agroalimentaire et cosmétique assurée par l’Ong Action  humanitaire pour les besoins fondamentaux (Ahbf). Un mois durant, l’expert formateur a aguerri les heureux récipiendaires sur la fabrication des produits, suivant deux volets : l’agroalimentaire avec la fabrication des jus, sirops et autres produits et le cosmétique pour les savons et autres shampoings, soit 32 produits  accessibles grâce à la formation. L’objectif est de trouver des solutions adaptées aux problèmes de chômage et de sous-emploi des jeunes, promouvoir la création d’emplois décents à travers la promotion de l’entreprenariat, du développement des filières agricoles et un meilleur accès aux services financiers et aux marchés.

Promouvoir l’auto-emploi

 Dans son mot de bienvenue, le directeur du Centre des jeunes et des loisirs d’Allada a adressé ses vives félicitations aux lauréats pour leur endurance et a exprimé toute sa reconnaissance à l’Ong pour l’initiative novatrice destinée à sortir les jeunes de la précarité. Quant au secrétaire général de l’Ahbf, Magloire Adjaho, il a insisté sur la nécessité pour les jeunes d’avoir une bonne qualification professionnelle et surtout de s’auto-employer pour faire face aux problèmes récurrents de chômage et de précarité de l’emploi auxquels ils sont confrontés. Ce qui justifie à l’en croire initiative. Il a exhorté les récipiendaires à la valorisation des notions reçues en vue de l’atteinte des objectifs. Le président  de l’Ahbf, Cadnel Zohan,  a lui aussi adressé ces félicitations aux bénéficiaires et exhorté la population à la consommation des produits locaux, en vue de soutenir les heureux du jour. Il a fini ses propos, en les assurant de l’accompagnement de son organisation en vue la valorisation de la formation par le soutien à la production et à la commercialisation.  Pour le représentant des récipiendaires, Enock Godonou, la jeunesse est incontestablement l’une des richesses dont peut se prévaloir tout pays. L’importance de la jeunesse n’est donc plus à démontrer dans le développement d’une nation a-t-il poursuivi. Cependant, reconnaît-il, le chômage ne cesse de croître au sein de la couche juvénile, laissant croire à un avenir incertain. Et c’est donc pour remédier à cet état de choses que l’Ong a initié la formation sanctionnée par le diplôme, objet de remise au cours de la cérémonie. « Ce parchemin nous permet de joindre les deux bouts », s’est-il exclamé.  Il a donc adressé au nom  de ses pairs, ses remerciements aux responsables de l’Ong, ainsi qu’à l’expert formateur, pour l’engagement et le dévouement dont ils ont fait montre au cours de la formation et aux autorités centrales pour leur implication.

 Ce fut une cérémonie riche  en prestations artistiques assurées par des artistes et groupe d’artistes de renom et ponctuée par des séquences de coaching assurées par le coach,  Romain Adjaho et des conseils pratiques par l’expert formateur Albert Djidegnon et au cours de la laquelle les lauréats ont fait montre de leur exceptionnelle force de vente.

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite