Assemblée générale ordinaire: L’Aiab renouvelle son Conseil d’administration

417

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(De beaux jours devant la filière ananas)

L’Association interprofessionnelle de l’ananas du Bénin (Aiab) a tenu, du 20 au 21 décembre 2019 à Nifur Hôtel de Bohicon, son Assemblée générale ordinaire. Laquelle Assemblée générale ordinaire a, dans une allégresse totale, permis d’une part à ces acteurs des différentes chaînes de la filière ananas du Bénin de passer en revue la gestion de ces trois dernières années de l’Association et d’autre part, de procéder avec consensus au renouvellement de son Conseil d’administration (Ca) et de son Comité de contrôle (Cc), qui seront dès lors respectivement dirigés par  Athanase Akpoé et Cyrille Gbovidemlan, pour les trois prochaines années.

- Advertisement -

« Dynamiser la gouvernance du secteur ananas pour son auto-développement à travers l’amélioration durable de la productivité de l’ananas au Bénin et ses dérivés ». C’est donc autour de cette thématique que producteurs, transporteurs, commerçants et exportateurs de l’ananas réunis au sein de l’Aiab se sont donné rendez-vous, pour ces deux jours de travaux. En présence des partenaires au développement et représentants du Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche; les différentes activités prévues pour la circonstance ont été conduites dans une ambiance très conviviale. D’abord, la première journée a  été une occasion pour les dirigeants de procéder à une reddition de comptes, à travers la présentation du rapport moral, du rapport triennal d’activités 2016-2019 et du plan de travail annuel (Ptab) 2020 de l’Aiab. Convaincus et auréolés par la clarté dans la présentation, l’Assemblée générale a validé sans gêne, tous ces travaux. Ensuite, dans la poursuite des activités pour le compte de la seconde et dernière journée, il a été question de renouvellement du bureau dirigeant composé du Ca et du Cc et dont les mandats sont déjà arrivés à terme. Une heure seulement de tractation a suffi, pour que toutes ces couches impliquées dans le secteur ananas au Bénin, désignent sans guéguerre ni compromission, le nouveau bureau.  Au terme donc du procédé, Athanase Akpoé et quatorze nouveaux membres tous élus avec acclamation, auront de ce fait, le privilège de représenter leurs camarades dans le nouveau Ca, pour un mandat de trois ans. En ce qui concerne le Cc, il sera désormais dirigé par Cyrille Gbovidemlan, élu dans les mêmes conditions, avec les deux autres membres du Conseil.

Des défis à relever…

Enfin, après l’étape de ces brillantes élections, plusieurs interventions impérieuses ont eu droit de cité. En effet, pour la présidente du Ca sortant, c’est un honneur pour elle de diriger l’Association et ses exemplaires membres, durant ces trois années. « Les autres membres du Conseil d’administration et moi sommes restés ensemble avec vous, pour faire évoluer le groupe. Nous n’avons pas tout fait. Nous espérons que le bureau entrant fera encore de son mieux pour que l’Aiab aille plus loin. Sur ce, le Conseil démissionne en bloc, pour permettre aux nouveaux membres de siéger », a laissé entendre Marcos Guedegbé. L’Aiab rêve davantage grand. Et l’honneur est revenu au nouveau président du Ca, de le confirmer. Dans son allocution, l’homme a estimé que la première ambition de son bureau, c’est de mobiliser tous les acteurs du secteur pour porter le volume de production de l’ananas à 600.000 tonnes « Le Conseil s’engage aux côtés du Chef de l’État pour relever ce défi afin que la qualité de l’ananas béninois soit la plus appréciée, dans la sous-région », s’est engagé Athanase Akpoé, qui a d’ailleurs décidé de garder sa prédécesseure à ses côtés, en tant que présidente d’honneur, chargée de le conseiller. Quant aux différents partenaires et représentants présents à cette Assemblée, ils ont félicité unanimement dans leur prise de parole l’Aiab pour son parcours sans faute et sa noble ambition, au profit du développement de la filière ananas au Bénin. Par ailleurs, ils n’ont pas manqué chacun, d’encourager le nouveau bureau à aller à l’école de l’ancien afin de garder de cap, pour le bonheur de tous les acteurs de la chaîne et par ricochet, de l’agriculture béninoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite