Franc Cfa : Prof John Igué évoque ses griffes contre l’Eco

5 471

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ancien ministre et directeur scientifique du Laboratoire d’analyse régionale et d’expertise sociale (LARES), Prof John Igué se prononce sur la polémique autour du Franc Cfa. L’universitaire qui approuve la lutte contre le Franc Cfa désapprouve aussi la nouvelle monnaie “Eco”   . Dans un entretien accordé à votre journal, le conseiller au club du Sahel et de l’Afrique de l’ouest de l’OCDE, à Paris justifie sa position et apporte des clarifications. Lisez plutôt!

 

La polémique n’en finit plus à propos du Franc Cfa. Et Vous, Prof John Igué, qu’en pensez-vous?

 

- Advertisement -

La question du franc Cfa doit intéresser tous les africains. Nous n’avons rien contre la France mais ce qui fait que cela doit nous intéresser à tous les niveaux, c’est que notre besoin en développement au plan financier est inférieur à ce que nous avons mis dans les comptes d’opération. Et pour ces besoins de financement, tous les Etats s’endettent massivement alors qu’ils ont les moyens pour financer leur propre développement. C’est pour cela que nous ne devons pas accepter la situation. Une situation qui bloque complètement notre développement. Le Nigéria, le Ghana, la Sierra Léone, la Gambie sont en train de promouvoir de riches opérateurs économiques aujourd’hui. Nous ne pouvons pas faire cela ici parce que celui qui a d’argent au Bénin, on ne sait pas où il le dépense. Or, si on avait une monnaie nationale, çà ne pourrait pas se faire. Notre réserve est gérée de l’extérieur. Comment peut-on se développer ainsi ? Donc cela a complètement obéré notre capacité de compétitivité et d’avantages comparatifs.

Et pourtant, la nouvelle monnaie régionale fait déjà objet de vives critiques.

Je fais partie de ceux qui critiquent la nouvelle monnaie parce que c’est la Cedeao qui a dit que la monnaie régionale s’appellera “Eco“ et nous sommes d’accord. On en était là quand le Président Macron a appelé Macky Sall et Ouattara pour leur demander d’anticiper et proposer à la Cedeao, la transformation du Franc Cfa en Eco sans modifier les rapports structurels qui lient la monnaie à la France. Et ils font cela sans consulter le Nigéria qui représente 60% de l’économie régionale. C’est mon grief contre la transformation du Franc Cfa en Eco. Or tous ces pays qui s’agitent, c’est à peine 30% de l’économie régionale. Et de Paris, ils font une déclaration pour dire que la monnaie de la Cedeao sera l’Eco, c’est-à-dire le Franc Cfa transformé sans que les problèmes soulevés par cette monnaie ne soient résolus. Vous voyez que nous sommes dans un marché de dupe.

 

Propos recueillis par Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite