La loupe : La Résistance nouvelle formule

835

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’opposition béninoise qui s’est donnée depuis quelque temps, un nouveau nom de baptême a sorti le grand jeu hier.

La résistance ou les résistants

La ville de Parakou a été choisie donc par les résistants pour tester leur popularité et sonder l’écho de leur lutte auprès des populations. Ils appellent ça meeting d’échanges sur le bien-fondé de la Résistance.

Le choix de Parakou, pour ceux qui pensent que c’est anodin, est une action de haute stratégie politique.

En réalité, l’homme politique de l’Opposition le plus populaire c’est Boni Yayi, ancien président. Probablement le plus populaire du Bénin.

Cette réalité tient sa source dans la partie septentrionale du pays où il est carrément adulé.

- Advertisement -

Les leaders de l’Opposition en se déplaçant vers le Nord ont dû tirer des conclusions sur l’efficacité de la lutte dans la partie sud. Quoi qu’on dise, quelles que soient les raisons évoquées, la mayonnaise ne prend pas convenablement au sud.

Ça n’a pas raté, malgré tout ce qu’on sait. La mobilisation visiblement pousse à espérer pour un lendemain meilleur. La lutte peut avoir de beaux jours devant elle. L’engouement, l’enthousiasme et l’adhésion observés à Parakou, surtout la spontanéité permettent de croire que les choses vont partir du Nord désormais. On apprend que ces genres de meetings seront dupliqués dans les autres villes du Nord dès les jours à venir.

Le dessein est d’espérer que cela réveille et contamine les autres parties du pays.

Ce fut un test réussi. Maintenir ce cap serait un pire cauchemar pour le pouvoir.

Affaire à suivre….

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite