Développement des énergies renouvelables: Des solutions simples et pratiques dans un document

730

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La recherche de solutions pour favoriser l’accès des populations à l’énergie moderne a conduit le ministère en charge de l’énergie à se doter d’un document de politique nationale de développement des énergies renouvelables (Ponader). Hier, mardi 17 décembre 2019, à Cotonou, ledit document a été soumis à l’appréciation des acteurs du Renforcement des capacités des acteurs du secteur de l’énergie au Bénin (Recaseb) en vue de sa validation.

La nécessité de mettre fin à l’utilisation en grande quantité de la biomasse avec ses conséquences sur le couvert forestier, le faible accès des populations aux énergies modernes ont amené les gouvernements successifs depuis 1990 à chercher des moyens alternatifs.  Le développement des énergies renouvelables s’est alors imposé comme l’une des solutions afin de réduire les impacts du l’utilisation du bois de feu, du charbon de bois et autre sur l’environnement, accroître l’indépendance et ouvrir de nouvelles perspectives de croissance et d’emploi. C’est ainsi qu’est née la Politique nationale de développement des énergies renouvelables (Ponader) dont la vision est de contribuer au développement énergétique durable du pays à travers la fourniture des services énergétiques basés sur les énergies renouvelables et accessibles au plus grand nombre de la population à moindre coût, tout en favorisant la promotion des activités socioéconomiques du monde rural par une énergie moderne.

Dans son mot de bienvenue,  Herman Zimé coordonnateur du Recaseb a rappelé qu’il y a 6 mois, les acteurs s’étaient retrouvés autour de ce même document pour son appréciation technique. Cet atelier est assorti de certains nombre d’observations et de recommandations que le consultant a pris le temps d’intégrer dans le document actuel. Le ministère du plan a aussi faire parvenir des prescriptions qui ont été intégrées au document. Il était donc nécessaire de soumettre à nouveau le document à l’appréciation des acteurs afin de voir si cela peut convenir dans la conduite du secteur des énergies renouvelables.

Représentant le ministre, le Sgm Jean-Claude Gbodogbé a précisé les objectifs visés par la validation du document de Ponader. Il s’agit de formuler des solutions simples, pragmatiques et efficaces qui répondent parfaitement à la dynamique insufflée au secteur de l’énergie par le gouvernement  avec pour point d’orgue l’adoption d’un document politique cohérent inclusif et surtout opérationnel dans tous les sous-secteurs de l’énergie au Bénin. Dans un premier temps, les acteurs vont analyser la pertinence et l’opérationnalisation des axes proposés ainsi que les modalités de mise en œuvre des différentes mesures envisagées, identifier d’autres options et notions à entreprendre, enrichir et s’approprier le document. Ce qui, aux dires du Secrétaire général du ministère de l’énergie, permettra au secteur de jouer pleinement son rôle de moteur de croissance économique. « Ce document dont nous procédons à la validation constitue l’outil clé d’opérationnalisation de la politique nationale de développement des énergies renouvelables », a-t-il laissé entendre.

B.H

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite