Faculté de médecine de l’Université de Parakou : Prestation de serment de 115 nouveaux médecins

250

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ils sont au total 115 nouveaux  médecins entièrement formés à l’Université de Parakou, qui ont prêté serment le vendredi 13 Décembre 2019. Ces derniers sont de la 12ème promotion de médecins de l’Université de Parakou.

 

Cette cérémonie de prestation de serment intervient après les soutenances de thèses et l’appréciation par un jury international composé de 43 membres dont 4 femmes. Selon les résultats du jury, il se dégage une tendance générale que, les mémoires de thèse ont abordé tous les domaines de la santé, ce qui est une réponse aux préoccupations des populations. Une rigueur dans la méthodologie de recherche a été également notée dans le travail. Les résultats donnent 2 mentions honorables, 6 mentions très honorables, 23 mentions très honorables avec félicitations du jury, 54 mentions très honorables avec félicitations du jury et échanges et 30 mentions très honorables avec félicitations du jury, échanges et proposition.

De sages conseils ont été prodigués aux nouveaux médecins mis sur le marché tant par le président du jury international que par le recteur de l’Université de Parakou, le professeur Prosper Gandaho. Tous ont demandé aux heureux du jour, les comportements à avoir pour valoriser le corps des médecins du Bénin, déjà mal en point à cause de la déviance de certaines brebis galeuses tapies dans leur rang. Ils ont invités, les nouveaux médecins à mettre le patient au cœur de leur travail et surtout de cultiver les valeurs de l’humilité et de rigueur.

Le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin, s’est dit très heureux et satisfait de la sortie des nouveaux médecins, ce qui constitue une ressource humaine de qualité, pilier du système sanitaire. Il n’a pas manqué de remercier les enseignants de la faculté de médecine, pour la qualité de l’enseignement administré. Il a exhorté les nouveaux médecins à être un modèle dans la société et surtout à avoir le respect de la responsabilité sociale qui repose sur la qualité et l’efficacité. Benjamin Hounkpatin, n’a pas manqué de rassurer les nouveaux médecins de ce que le gouvernement s’active pour leur insertion professionnelle.

Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite