1er Congrès ordinaire du Cesycotam-Op : Antoine Koumagnon gagne un autre quinquennat

287

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Réunis au sein de la Centrale des syndicats des conducteurs de taxi-moto de l’Ouémé et du Plateau (Cesycotam -Op), les conducteurs de taxi-moto ont porté de nouveau leur choix sur Antoine Koumagnon qui a été reconduit à la tête du bureau de trente-trois (33) membres pour un mandat de cinq ans. Six ans après sa naissance en 2013, la Cesycotam-Op a tenu son premier congrès ordinaire ce samedi 14 décembre 2019 à l’hôtel MB à Porto-Novo.Dans son mot d’ouverture, Antoine Koumagnon a rappelé à ses pairs que les problèmes de la corporation Zémidjan ont été étudiés et les solutions appropriées sont réparties dans trois programmes phares qu’ils ont exécutés durant leur mandat. Il s’agit, informe-t-il, du programme Top-Sécurité, du programme Top-Zem et du programme Top-Ecole, qui ont été mis en œuvre avec des résultats satisfaisants. « Aujourd’hui, nous pouvons nous réjouir et nous féliciter des avancées obtenues grâce à cette convergence d’actions simultanées à travers toutes les 14 communes de l’Ouémé et du Plateau et que la corporation Zémidjan dispose désormais d’un cadre d’échanges, d’un organe représentatif valable pour porter sa voix et de continuer à solutionner ses problèmes », a déclaré le président élu.Le secrétaire général réélu, Damas Djèhounkpètè, en présentant le bilan des activités menées au cours des six années antérieures, a mis l’accent entre autres, sur les problèmes majeurs qui se posaient à la corporation, avant l’avènement de la Cesycotam, où dans les centres de santé ou les hôpitaux, il y avait tous les jours, des Zémidjan accidentés, blessés ou décédés et abandonnés. « Grâce à la réforme de la taxe droit-taxi opérée par Cesycotam en collaboration avec les mairies, le Zemidjan paie la taxe et sa cotisation dans une seule commune et est libre de circuler dans les 14 communes de l’Ouémé et du Plateau sans être inquiété, lui faisant assez d’économies », a-t-il soutenu. Il a rappelé que le programme Top-Sécurité a permis de former chaque année, 1000 Zémidjan et de les habiller. Au bout de ce mandat, le secrétaire général a signalé que cinq éditions ont été réalisées, permettant de former 5000 Zémidjan et de distribuer gratuitement 5500 chemises de travail. En termes d’acquis, il a énuméré la mise en fonction du siège des Zémidjan de Porto-Novo, d’Adjarra, la construction du parc-Zém à Avrankou Dagbéhouè et le siège d’Ifangni en construction.

- Advertisement -

Kola PAQUI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite