Ecole spiritualité appliquée: Les causes profondes et spirituelles de la surdité et ses remèdes

528

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Faisant suite à notre parution du 09 décembre 2019 sur la lèpre : ses causes profondes et spirituelles et ses remèdes, nous aborderons aujourd’hui la surdité. 

Nous voudrions volontiers rappeler que toute maladie est le résultat visible d’un dysfonctionnement organique, dont la (les) cause (s) sont lointaines. C’est-à-dire que l’origine des effets qui indiquent la maladie est à rechercher dans les comportements antérieurs du patient. Autrement dit, toute personne qui souffre de la surdité l’a d’abord été dans les plans subtils avant de faire révéler cette maladie à travers son état visible et physique de surdité. C’est ce que nous allons partager avec vous à présent.

 

•Qu’est-ce qui amène à la surdité ?

La surdité est la maladie liée au sens, à l’organe de l’ouïe, à l’écoute. Or, aucune maladie n’est physique, si elle n’a d’abord été spirituelle, c’est-à-dire astrale et éthérique puis drainée par le sang avant de s’extérioriser à travers l’organe transgressé et défectueux. La surdité est donc la situation dans laquelle se trouve le sourd, l’homme qui obstrue l’utilité de la fonction de l’ouïe en lui-même, l’état de l’homme qui n’a pas pu écouter sa voix intérieure malgré les anecdotes de la vie et les rappels à l’ordre de son âme d’une part, et qui demeure indifférent aux indications du monde extérieur d’autre part.

 

•Pourquoi souffre-t-on de la surdité ?

Lorsqu’un individu par exemple sortant de sa maison pour se rendre à un rendez-vous, bute à plusieurs reprises son pied contre une pierre, un tronc d’arbre ou tout autre obstacle sur son chemin, c’est un message visible que son âme lui envoie par le biais de la nature parce que ce dernier n’écoute plus sa voix intérieure non plus les conseils de ses semblables et persévère à agir suivant le soi impérieux (les désirs effrénés) de sa personnalité mortelle. Alors, la nature s’oblige à captiver son attention à travers des obstacles en le secouant en vue de son rachat. Mais lorsque ce dernier s’obstine à ne pas l’écouter alors qu’il a déjà rompu le lien avec sa voix intérieure, il est du rôle de son âme de déclencher contre lui des hostilités pour l’amener à la prise de conscience. En conséquence, l’anéantissement du sens extérieur de l’organe d’écoute : l’ouïe par la nature, permettra au sourd d’entendre l’écho de sa voix intérieure. Lorsque le drame qui se réalise à l’intérieur du sourd sera compris et entendu par lui-même, alors les cellules physiques de l’ouïe seront régénérées et le sourd entendra à nouveau l’écho extérieur de son environnement.

 

•Comment pouvons-nous prévenir contre la surdité ?

Avant qu’un organe de notre corps ne révèle une maladie, plusieurs signes annonciateurs et alertes précèdent la manifestation du mal visible et si le présumé se rectifie, le mal sera privé d’énergie négative et ne verra jamais le jour, mais s’il continue à le nourrir, le mal se concrétisera à travers la maladie correspondante. Nous nous prévenons de la surdité toutes les fois que nous sommes attentifs à notre voix intérieure et sensible aux messages de la nature et des créatures qui animent l’Univers avec nous. Ce cas pratique va certainement nous illuminer davantage : Une personne jalouse de l’estime dont jouit son collègue de service de par son exemplarité au travail nourrit chez lui dès le matin le désir de le dénigrer et de le saboter dans une réunion de Direction qui aura lieu dans l’après-midi. Naturellement, sa voix intérieure va le   déconseiller et lui proposer de renoncer à ce projet de dénigrement dû à sa jalousie, mais cela dépend du degré d’ouverture de ses oreilles intérieures à écouter la voix de sa conscience ! Obsédée par ce désir, elle cogne par inadvertance une brique dans sa cour avant de s’introduire dans son véhicule pour se rendre au service. (Et n’ayant pas écouté cette consigne son âme va utiliser des objets naturels pour lui parler et le dissuader si possible). En chemin, il actionne le bouton de son poste radio et tombe sur une fréquence où l’orateur opine sur les causes et les conséquences de la jalousie. Le hasard n’existe pour le sage et il est attentif à tout et tout l’instruit, mais l’insensé demeure indifférent aux indices et n’ouvre pas ses oreilles aux échos sonores des signes. Il s’énerve et éteint le poste radio et appuie sur l’accélérateur de son véhicule et passe le feu rouge de signalisation sans s’en rendre compte et va détériorer le pare-brise et les phares du conducteur en droit de priorité dans cette agglomération ! Le choc est si violent qu’après le coma, le jaloux devient sourd et n’appréhende plus ni les cris sonores ni les murmures autour de lui. A force de demeurer longtemps dans cet état, il sera contraint à renouer avec l’écho intérieur de son âme et apprendra petit à petit l’exercice d’écoute intérieure même s’il est privé pour l’instant de l’écho extérieur pas sa surdité. Cette privation lui fera prendre petit à petit conscience de l’utilité de la fonction de l’ouïe et à force d’éprouver le besoin d’écoute, l’organe reprendra progressivement sa fonction et il pourra s’en servir plus tard ou dans une prochaine vie. Car lorsque nous n’utilisons pas un organe, son utilité s’atrophie et sa fonction s’épuise d’énergie et l’organe meurt. Il se régénère dans l’intensité de son besoin éprouvée et par notre prise de conscience.

 

•Réflexion

Combien de fois ne sommes-nous pas rendus sourds aux sujétions de notre voix intérieure et aux avertissements que la nature nous donne à travers ce que nous appelons des obstacles ou le hasard ?

 

Cotonou, 10 Décembre 2019

Georges Cocou Aristide AZANDE

Président de l’Ecole Universelle et de la Spiritualité Appliquée

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite