Renforcement de sa gouvernance et de ses outils de gestion: La Boad échange avec ses partenaires sur ses nouveaux mécanismes

450

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Banque ouest-africaine de développement (Boad) organise les 11 et 12 décembre 2019 à Cotonou un séminaire d’information sur ses normes fiduciaires. La rencontre, qui réunit les acteurs du secteur privé, les ministères sectoriels et autres partenaires au développement de la banque vise à partager les bonnes pratiques de gouvernance pour une meilleure collaboration. C’est le chef mission de la Boad au Bénin Kouamé Bi Jacques qui a ouvert les travaux.

Après les autres pays de l’Uemoa, c’est le tour du Bénin d’abriter le séminaire d’information sur les normes fiduciaires de la Banque ouest-africaine de développement (Boad). Depuis hier donc, l’institution bancaire ouest-africaine partage avec ses partenaires le contenu des nouveaux mécanismes qu’elle a mis en place pour renforcer sa gouvernance et ses outils de gestion.  De façon précise, il s’agit pour la Boad de s’assurer que les ressources financières qu’elle met à disposition des Etats et du secteur privé sont utilisées à bon escient. Cet échange d’informations permettra à la Boad de garantir la sécurité financière de ses opérations, de sorte que ses fonds ne soient pas utilisés à des fins de blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme. De même, la Boad entend veiller à ce que les projets financés tiennent compte des enjeux de développement durable et de protection de l’environnement dans l’ensemble de la sous-région.

- Advertisement -

Dans son propos introductif, le chef de la mission résidente au Bénin de la Boad Kouamé Bi Jacques a attiré l’attention des participants sur les dispositifs de politique et de procédures de bonnes pratiques dont s’est dotée la Boad pour atteindre ses objectifs. Il s’agit de la passation des marchés financés dans le cadre de ses opérations, la prévention et la lutte contre la fraude et la corruption, la prévention et la fraude contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, la vérification de la conformité et au règlement des griefs. Pour Kouamé Bi Jacques, la Boad, dans l’exercice de ses activités dans les huit pays de l’Uemoa, n’a cessé de s’adapter à un environnement en perpétuel changement en se dotant d’outils nouveaux afin de garantir l’efficacité de ses interventions.

Faisant un résumé des actions de la Boad, Kouamé Bi Jacques a rappelé qu’au 30 novembre 2019, la banque a financé 1196 projets publics et privés pour un montant global de 5742 milliards FCFA. Au Bénin, à la même date, les financements de la banque équivalent à 782 milliards FCFA pour 176 opérations. Les domaines d’intervention de la Boad sont l’agriculture, les télécommunications, les infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires, l’électricité, l’industrie, la finance, etc. La semaine prochaine, le même séminaire sera fait au Togo pour clore la série.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite