Après le match de basket-ball et le Cisph organisés par le Coiph: Le président Abdel Ouorou Rahmane Barè dresse le bilan

546

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La communauté internationale a commémoré, le 3 décembre dernier, la Journée internationale des personnes handicapées (Jiph). En marge de cela, le Creuset d’orientation et d’intégration des personnes handicapées (Coiph) en collaboration avec l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne au Bénin a organisé un match de basket-ball sur fauteuil roulant suivi d’un Concert pour l’inclusion sociale des personnes handicapées (Cisph). Quelques jours après cette célébration, le président du Coiph, Abdel Ouorou Rahmane Barè nous fait le bilan.

Quelles sont vos impressions après ce concert à la Résidence de l’Ambassadeur d’Allemagne ?

Je voudrais tout d’abord rendre grâce à Dieu. Car, rien ne se fait sans son accord. Je suis animé d’une satisfaction totale. Vous avez, vous-même vu le panel que nous avons proposé au public. Au nombre des artistes, on peut citer Miss espoir, Roger Chaou, Maasta, Gérard Kpossè, Dodo et Ras Barè. Ils ont montré que réellement le handicap n’est pas une fatalité. Je ne saurais passer sous silence l’apport de Oscar Béhanzin des «Frères de sang», N’Dani Gaani qui ont mis leur touche particulière à la fête. Après tout ceci, on ne peut être que satisfait et une fois encore reconnaître que cela n’a pu être possible que parce que Dieu l’a voulu.

Rappelez-nous les objectifs de ce concert ?

L’objectif essentiel de cet évènement est de promouvoir la participation sociale des personnes handicapées. Dans un pays, laissé en rade, des centaines et milliers de personnes handicapées est un déni de justice ; c’est tout simplement inadmissible. Sur tous les plans, les personnes handicapées font l’expérience malheureuse de la discrimination et l’injustice. Ce qui hypothèque leur participation sociale. Ce que les personnes handicapées veulent, ce n’est pas qu’on les prenne en charge mais qu’on essaie d’aménager les politiques et programmes pour leur permettre de se prendre elles-mêmes en charge. Le problème chez nous au Bénin est que toute politique de participation sociale des personnes handicapées est décidée et conduite par des personnes non handicapées. Dans son allocution, l’Ambassadeur de l’Allemagne, parrain de l’évènement est revenu sur la nécessité d’inclusion sociale des personnes handicapées. Il est important que, lorsque nous regardons une personne handicapée, nous voyions au-delà du handicap pour mettre en exergue les potentialités et les capacités des personnes handicapées. Ce combat est un combat pour tous. Cet évènement, sous deux volets, d’une part, le match de basket-ball en fauteuil roulant et le concert d’autre part, vise à sensibiliser les diplomates, représentants d’institutions internationales, acteurs de la société civile et les personnes handicapées elles-mêmes sur les capacités sportives et culturelles des personnes handicapées afin d’accélérer leur inclusion sociale. Vous savez d’ici 2030, il faudra créer une société qui ne laisse personne de côté. Ce concert était aussi pour sensibiliser et vulgariser les Odd.

Un mot pour conclure…

D’abord, je voudrais dire un sincère remerciement au parrain, l’Ambassadeur de l’Allemagne Achim Tröster et son épouse Bettina Tröster et leurs collaborateurs pour avoir parrainé ce concert. A notre sponsor officiel la Boa-Bénin pour son sponsoring et sa confiance en nous renouvelée. Je voudrais ensuite rappeler aux personnes handicapées que le combat de la participation sociale est un combat de longue haleine et que, pour que les habitudes et les paradigmes changent, nous devons comme un seul homme défendre nos droits afin de faire face à nos devoirs. Au Chef de l’Etat, je voudrais dire merci pour le vote sous son mandat de la loi 2017-06 du 29 septembre 2017 portant protection et promotion des droits des personnes handicapées en République du Bénin. Il reste la prise d’un certain nombre de décrets sans lesquels l’application de la loi serait impossible. Nous savons compter sur lui pour que réellement notre inclusion sociale soit une réalité et que tous les obstacles à cette inclusion soient levés. Nous sommes joignables à coiphb2009@gmail.com et   00229 97 283 297.

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite