Seydou Diallo à propos de Cotonou tennis open : «Chaque match sera comme une finale pour moi»

578

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La 6e édition de Cotonou tennis open a démarré, ce lundi 9 décembre 2019 au Tennis club de l’Amitié du stade Mathieu Kérékou. Dans une interview qu’il nous a accordée, le N°1 du tennis malien et vice-champion de l’édition précédente, Seydou Diallo, annonce déjà la couleur. En absence de son bourreau en finale Lény Mitjana (tête de série N°1), le Malien compte gagner cette année.

 

Quel bilan peut-on faire de votre participation au Tennis Open de Cotonou ?

C’est ma deuxième participation. Je me suis arrêté à l’étape de la finale, l’an dernier. J’ai joué la tête de série N°1, le Français Lény Mitjana. C’était une belle affiche ; malheureusement j’ai perdu.

Quel est votre objectif pour votre deuxième présence à Cotonou ?

 

Mon objectif est de gagner le tournoi. Je sais que ça ne sera pas facile. Mais avec la volonté et un coup de pouce de Dieu, on peut tout.

Quel est l’adversaire que vous craignez ?

Je ne crains personne. Je vais essayer de jouer mon tennis match après match. Et chaque match sera comme une finale pour moi.

Comment trouvez-vous le niveau du tournoi ?

 

C’est un bon niveau. Il y a beaucoup de bons joueurs qui viennent. Et surtout des tennismen classés à l’Atp.

Est-ce le “prize money” qui vous motive à venir ?

 

Non, pas forcément l’argent. Le tournoi fait partie des grands tournois en Afrique de l’Ouest. On m’a invité et je viens avec plaisir.

Comment trouvez-vous le niveau du tennis béninois ?

Actuellement, il y a un meilleur niveau. Surtout au niveau des jeunes. C’est déjà bien de voir des jeunes comme : Sylvestre et Arnaud qui sortent pour jouer des tournois à l’extérieur. On sent de la passion et le travail chez eux surtout la volonté à aller de l’avant.

Quand on sait que le tennis est un sport individuel, ton séjour au Bénin, c’est à la charge de qui ?

 

Les organisateurs ont pris en charge une partie et Moussiliou Aminou y a contribué également.

Comment trouvez-vous le Bénin ?

 

Ah ! La vie est un peu chère. Sinon, le Bénin est un bon pays. Le climat est bon. Les Béninois sont très accueillants. J’ai beaucoup de fans ici (léger sourire) …

Après le Bénin, quelle sera l’étape suivante, pour Seydou Diallo ?

 

Après le Bénin, je pars au Burkina Faso pour un autre «prize money». Ensuite, je me rendrai au Mali pour le championnat national.

M.M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite