Motivation des agents coupeurs à la Sbee : Nécessité d’éviter les coupures fantaisistes

913

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La nouvelle équipe dirigeante de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), par une décision en date du 4 décembre 2019, a décidé en guise de motivation d’octroyer des primes de coupure, à ses agents coupeurs, chefs sections chargés du recouvrement et les personnes en mission de recouvrement commandée. Même si la mesure en elle-même n’est pas nouvelle, ces motivations onéreuses qui devront désormais l’accompagner risquent de devenir un nouvel os, dans la gorge des petits consommateurs.

 

Quelques semaines après son installation, la nouvelle équipe dirigeante de la Sbee, prend déjà certaines décisions. La dernière en date, c’est celle relative  à la note de service que son Directeur général Jacques Paradis, a prise. Laquelle note indique que pour la répartition des ”primes de coupure” par police (compteur ; ndlr) et par frais de remise, l’agent coupeur a droit à 600 F cfa. Le chef section recouvrement gagne 250 F cfa de même que les personnes en mission de recouvrement commandée. Il n’a d’ailleurs pas manqué d’inviter d’après l’arrêté, le directeur administratif et financier, le directeur commercial, le directeur audit interne, le directeur des ressources humaines, les directeurs régionaux et les chefs d’agences à ‘’ l’application sans faille’’ de cette répartition. Seulement que cette décision, même si elle traduit une motivation extrinsèque de ces agents et responsables concernés, soulève quelques interrogations. Sinon, a-t-on pris la peine de vraiment  sensibiliser les agents sur les implications nouvelles de cette décision ? Les préalables sont-ils élucidés ? A partir de quelle échéance, le consommateur verra-t-il son compteur désormais coupé? Les agents en quête de primes ne seront-ils pas tentés de couper de manière fantaisiste? Quelles dispositions prend la Sbee pour ça ? Au-delà, ce principe motivant n’est d’ailleurs pas nouveau à la Sbee.  Autrement dit, étant donné que les agents et responsables concernés ont été déjà désignés pour la mission, cette charge n’est pas une primeur. Mieux, malgré même le fait qu’elle existait, il y a toujours une certaine frange de clients, qui ne manquent pas de devoir des montants colossaux à la Sbee. Pis, ces privilégiés, ne sont pas pour autant inquiétés. Dans le même temps, le citoyen lambda qui a juste une facture non encore payée est coupé. Pourvu que cette mesure de Jacques Paradis, ne soit pas une nouvelle source d’injustice et de ségrégation, à l’encontre des petits consommateurs de la Sbee.

- Advertisement -

 

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite