Gestion des affaires publiques: Social Watch Bénin s’intéresse à la redevabilité de l’enseignement primaire

1 009

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Social Watch Bénin a procédé, ce mardi 10 décembre 2019, à Bénin Royal à Cotonou, à la clôture de la quinzaine de Redevabilité qui se tient depuis le 02 décembre dernier autour du thème « Transparence et redevabilité dans la gestion du secteur de l’éducation primaire »

Trois panels de discussion ont meublé la cérémonie de clôture de la quinzaine de Redevabilité initiée par Social Watch Bénin à travers le Programme Redevabilité financé par la Coopération Suisse. Le premier panel a pour thème « Cadre institutionnel de gestion de l’éducation primaire, niveaux d’offres et de demandes de redevabilité ». Le deuxième panel porte sur le thème : « Avec elle : encourager l’instruction et la qualification professionnelle des filles ». Le troisième panel s’articule autour du thème : « Reformes actuelles dans le secteur de l’éducation primaire ». Ces débats entre acteurs étatiques et acteurs non étatiques ont débouché sur des recommandations visant à influencer positivement la gestion de la cité en provoquant des changements favorables au développement socio-économique et politique du Bénin. En effet, du constat fait selon la présidente du Conseil d’administration de Social Watch Bénin, « il apparaît qu’en dépit des acquis du programme Redevabilité, mis en œuvre par Social Watch Bénin, les autorités et la population n’appréhendent pas suffisamment la pertinence de la redevabilité pour le développement tant aux niveaux local que national, et l’amélioration de la qualité des services publics ». D’où l’organisation de cette quinzaine. « La quinzaine de redevabilité a été une période de rencontres, de partages, de découvertes et d’échanges autour de la redevabilité pour contribuer au retour des valeurs citoyennes et à la promotion de la culture de la redevabilité auprès de la population et des institutions d’une part, et susciter/nourrir, chez les détenteurs de droits, des actions d’interpellations d’autre part », s’est réjouie Blanche Sonon. Aussi est-elle satisfaite de ce que l’initiative ait pu faire le tour de la partie septentrionale du pays en impactant les départements du Borgou et de l’Alibori. « Si la redevabilité est une flamme, nous en sommes tous ici la mèche », a déclaré, dans son mot de lancement des panels, Barthélémy Tonadji, Conseiller technique à la qualité et aux innovations pédagogiques du ministère des enseignements maternel et primaire, comme pour saluer cette action de Social Watch Bénin qui selon lui, offre l’occasion au public de comprendre davantage ce qui se fait par le gouvernement pour une marche meilleure vers le développement dans le secteur de l’enseignement primaire.  Il faut souligner que le réseau Social Watch Bénin œuvre depuis 2005 à l’amélioration de la participation citoyenne à la gestion des affaires publiques ainsi qu’au contrôle citoyen de l’action publique. Dans le cadre la mise en œuvre du Programme Redevabilité, il est attendu de ce réseau d’Ongs l’application des mesures de redevabilité et de lutte contre la corruption par les responsables publics et les acteurs de la société civile afin que celles-ci améliorent les services socioéconomiques délivrés aux populations.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite