Ecole universelle de la spiritualité appliquée de l’institut beithsalel Guimel Daleth : Les causes profondes et spirituelles de certaines maladies et leurs remèdes

666

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans notre ouvrage intitulé : Les Béatitudes, Véritables Clés du Bonheur pages 192-198, nous avions expliqué la signification symbolique de certaines maladies et préconisé des remèdes

 

Comme vous le savez, toute maladie est le résultat visible d’un dysfonctionnement organique, dont la (les) cause (s) sont lointaines. C’est-à-dire que l’origine des effets qui indiquent la maladie est à rechercher dans les comportements antérieurs du patient. Autrement dit, il s’agit d’une déficience de rayonnement harmonique dans les organes du malade. Nous verrons ces causes à travers certaines maladies. Mais pour ce début nous parlerons de la lèpre.

 

1- Quelle appréhension avons-nous de la lèpre

La lèpre était considérée comme la plus terrible des maladies, mais de nos jours, elle est en régression et sa manifestation est beaucoup plus bénigne qu’avant. Nous avions souligné dans l’ouvrage quela lèpre apparait sur la peau qu’elle corrompt et détruit. Nous avions également expliqué que la peau est le premier organe qui est à la fois le voile du monde intérieur de l’homme et son identification par rapport aux autres hommes. La souillure de la peau par la lèpre repousse les voisins du lépreux et l’isole du monde des humains bien que la lèpre soit une maladie non contagieuse.

Autrefois, le lépreux était obligé de s’installer dans la forêt pour éviter le contact avec les humains. Et quand il lui arrivait de sortir pour chercher sa pitance, il devrait crier pour s’annoncer, afin que tout humain évite de le croiser, de le rencontrer. Le lieu d’habitation du lépreux n’était autrefois ni le village ni la ville, mais la forêt. Or, la forêt est le quartier général des animaux. Ne vit dans la forêt que l’humain qui est descendu jusqu’au niveau des animaux. L’homme qui est contraint à vivre dans la forêt entant que lépreux est cet homme déchu du rang des humains de sa vague d’évolution pour regagner par régression la vague d’évolution des animaux qui correspond à son statut actuel. Il n’est plus un homme, mais un animal sauvage !  Lorsque l’animal sauvage quitte sa forêt pour un village ou une ville, son apparition crée la débandade chez les humains qui s’organisent pour l’anéantir et l’encager. Ce fait nous a amené dire que le lépreux est le symbole de l’homme descendu dans l’animalité de par son comportement anti social, réfractaire à l’amour et incapable de la moindre clémence. La lèpre est une menace pour la société et le lépreux un danger public.

2- Pourquoi souffre-t-on de la lèpre ?

La lèpre est une maladie due à la mauvaise utilisation de la Sagesse Divine mise à notre disposition : l’Amour ! Le lépreux n’a pas su employer à bon escient cette force nommée Amour, il l’a méprisée, rendue vile et maintenant, qu’il revient au monde, ce courant cosmique qu’il a mal utilisé n’agit pas comme il devrait et sa peau ne réalise pas ses fonctions comme elle devrait le faire.

3- Qui sont les lépreux potentiels d’aujourd’hui ?

Tous ceux qui nourrissent la haine et l’antipathie contre leur prochain de nos jours, sont les lépreux potentiels qui dans cette vie ou dans l’autre à venir, souffriront de cette maladie. Lorsque l’homme éprouve une haine viscérale pour son prochain et le détruit par tous les moyens, il est d’ores et déjà un lépreux potentiel dont les signes visibles ne tarderont pas à se manifester à court ou à long terme. Une femme qui troque son corps contre de l’argent sans aucun brin d’amour et prête à tout pour parvenir à ses fins est une lépreuse potentielle. Tout individu qui refuse de pardonner son prochain et imagine tout plan de vengeance diabolique pour nuire à son offenseur est un lépreux potentiel qui sera rejetépar la société afin que la douleur de l’antipathie et de la solitude le purifie. Le remède suprême à la lèpre consiste à pardonner à soi-même et aux autres les offenses, à s’approcher de l’Amour duquel les lépreux ont fui.

4- Réflexion

 

Quelles sont les circonstances dans lesquellesJe sème dans mes comportements de tous les jours, les graines de la lèpre dans ma vie ?

 

Cotonou, 06 Décembre 2019

Georges Cocou Aristide AZANDE

Président de l’Ecole Universelle et de la Spiritualité Appliquée

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite