Suspension et menace de radiation des Ace 2008 : Le gouvernement fléchit et régularise leur situation

700

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Suspendus pour avoir opté pour le boycott de l’évaluation diagnostique, les enseignants contractuels reversés en 2008 et concernés peuvent désormais pousser un ouf de soulagement. Le gouvernement de la Rupture vient à nouveau de fléchir et annonce la régularisation de la situation  administrative et financière de ces derniers…

 

Alors qu’on craignait une radiation des enseignants dans un contexte de déficit criard dans les établissements scolaires, le gouvernement béninois semble avoir compris qu’il faille éviter le pire. Par correspondance n°2669/DAF/MEMP/SRHDS/DADCDS-1 du 27 novembre 2019 signée du directeur de l’administration et des finances par intérim du ministère des enseignements maternel et primaire, Mama Chabi Boukari, les directeurs départementaux ont été instruits concernant la régularisation de la situation  administrative et financière des Ace 2008 suspendus de leur fonction. Selon la présente décision, il est demandé aux directeurs départementaux d’inviter les agents concernés par les décisions du 08 novembre 2019 à fournir un dossier comportant un certificat de reprise de service, le dernier acte d’avancement et une attestation de présence au poste. Les dossiers sont attendus à la direction de l’Administration et des Finances à Porto-Novo au plus tard le 9 décembre 2019, précise la correspondance. En effet, faut-il le rappeler, le gouvernement avait fait face à de la résistance quant à sa décision de soumettre les enseignants Ace 2008 à une évaluation diagnostique. Ainsi, malgré les tournées de sensibilisation des délégations gouvernementales et les menaces de radiation, plusieurs enseignants ont boycotté les compositions. Déterminés et convaincus qu’on ne peut les contraindre à une telle évaluation, ils étaient encore nombreux à ne pas prendre part à la session de rattrapage. Et comme il fallait s’y attendre, le gouvernement durcit le ton et décide de la suspension des enseignants boycotteurs du primaire et ensuite du secondaire. C’est par décision n°0426/MEMP/DC/SGM/CTJ/DAF/SRFDS que le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou a décidé de la suspension des enseignants agents contractuels de l’Etat (ACE) reversés en 2008 et qui n’avaient pas pris part à l’évaluation diagnostique organisée à leur intention le 24 août et le 07 septembre deniers. « En attendant l’aboutissement de la procédure disciplinaire, les personnes reversées en agents contractuels de l’Etat pour compter du 1er janvier 2008 […] et ayant choisi délibérément de ne pas prendre part à l’évaluation des connaissances professionnelles des 24 août et 07 septembre 2019 organisée par le gouvernement sont suspendus de leurs fonctions », précise la décision du ministre. Après les instituteurs, ce fut le tour des enseignants Ace 2008 du secondaire. Au total, 246 enseignants ont été suspendus de leurs fonctions ainsi que leurs salaires. Ils ont été suspendus par le ministre en charge de ce sous-secteur de l’enseignement, le ministre Mahougnon Kakpo. Dans sa décision n° 509 en date du 25 septembre 2019, le ministre Mahougnon Kakpo a annoncé, comme son homologue du primaire, Salimane Karimou, qu’il s’agit d’une mesure prise « en attendant l’aboutissement de la procédure disciplinaire ». L’article 2 de ladite décision précise aussi que le mandatement des salaires des intéressés est aussi suspendu pour compter du 07 septembre 2019. Au total, ce sont 507 enseignants Ace 2008 de la maternelle, du primaire et du secondaire qui ont été suspendus de leurs fonctions.

- Advertisement -

 

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite