Santé : La lombalgie ou mal de dos

594

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La lombalgie ou mal de dos est une douleur du bas du dos appelée à tort « maux de rein » ou « mal à la hanche ». Elle est la première plainte  en rhumatologie. Elle peut toucher tout le monde et  peut survenir à tout âge (hommes, femmes, enfants). 

 

La colonne vertébrale lombaire est normalement formée de cinq vertébres posées les unes sur les autres et séparées  par un disque (jouant le rôle d’amortisseur) avec tout autour des ligaments et des muscles. Juste derrière se trouve un dispositif appelé articulaires postérieures auquel il est rattaché et le tout forme un ensemble. L’atteinte de l’un de ces éléments peut entraîner l’atteinte de l’autre et peut être  aussi source de mal de dos.

 

Il existe 3 grands groupes de lombalgies :

 

 – La lombalgie commune la plus fréquente et d’origine discale (toutes les pathologies directement liées au disque ou indirectement  liées au disque par déplacement de la vertèbre, surplus de vertèbres, bloc vertébral, vertèbre malformée, forme de l’ensemble des 5 vertèbres…)

– La lombalgie due au dispositif appelé articulations postérieures  -Et enfin la lombalgie  symptomatique ou secondaire à d’autres causes (infections,  cancers, fractures,  rhumatismes…)

 

- Advertisement -

La lombalgie commune se manifeste par une douleur  provoquée par toutes les activités  physiques sexuelle, domestique ou ménagère, professionnelle, sportive voire religieuse qui exposent le bas du dos. Cette douleur est presque toujours soulagée par le repos au lit.

 

Elle peut durer quelques jours (lombalgie aiguë) ou des mois (lombalgie chronique).

 

Le diagnostic d’une lombalgie est suspecté à l’interrogatoire,  posé à l’examen et confirmé par d’autres examens (radiographie standard, vitesse de sédimentation,  scanner…)

 

La prise en charge doit être patiente et persévérante aussi bien pour le médecin traitant que  pour le malade.  Il fait appel à plusieurs spécialistes  du dos et comporte plusieurs volets :

 

  • les traitements non médicamenteux  basés surtout sur l’hygiène du dos, l’hygiène alimentaire, les moyens physiques.
  • Les traitements médicamenteux qui regroupent les anti-douleurs. Le traitement spécifique en cas de lombalgie symptomatique.

 

Son évolution peut être très décevante (crises répétées et complications neurologiques) et sa guérison possible en fonction  de la qualité de la prise en charge et de la coopération du malade.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite