Colloque sur la protection de l’enfant au Bénin : Les Actes rendus publiques

416

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les Actes du Colloque sur la protection de l’enfant au Bénin, organisé du 12 au 13 juin 2019 à l’Université d’Abomey-Calavi ont été officiellement présentés à la presse ce jeudi, 05 décembre 2019. C’était à l’Institut français de Cotonou en présence des acteurs de la société civile. La cérémonie a été couplée avec une exposition photos des enfants des rues…

 

- Advertisement -

Organisé par l’Ong Changement social Bénin en collaboration avec la Chaire Unesco des droits de la personne humaine et de la démocratie et la Maison de la société civile, le Colloque sur la protection de l’enfant au Bénin a débouché sur de pertinentes recommandations. Des recommandations qui ont été officiellement rendues publiques. Le présent colloque a été initié en réponse aux recommandations internationales faites au Bénin quant à la protection de l’enfant. Ainsi, la finalité est de parvenir à l’adoption d’une approche transversale centrée sur les droits de l’enfant et qui vise à mettre en place un cadre stratégique global pour la protection globale de l’enfant. “Protection de  l’enfant au Bénin : des textes aux réalités”, c’est le thème autour duquel se sont articulées les différentes communications durant le colloque. A en croire Alexandrine Tchekessi de Changement social Bénin, le but visé à travers le Colloque est de faire une radioscopie des maux qui entravent la protection de l’enfant au Bénin et de capitaliser les expériences des autres pays afin de formuler des recommandations à l’endroit du gouvernement, des partenaires techniques et financiers et la société civile. Elle a, par ailleurs, témoigné toute sa gratitude au comité scientifique et à l’ambassade de France près le Bénin pour avoir contribué à la tenue du Colloque. Présentant les Actes du Colloque, Mathieu Dehoumon de la Chaire Unesco des droits de la personne humaine et de la démocratie a fait savoir qu’à travers les panels et communications, plusieurs thématiques ont été abordées. De la radioscopie de la sécurité des enfants à l’état des lieux sur les instruments juridiques et les institutions de protection de l’enfant sans oublier la budgétisation des actions et la capitalisation des expériences des autres pays, tous les aspects ont été explorés. Plusieurs recommandations ont été formulées. Dans son intervention, Patrice Affo de la Maison de la société civile a salué l’initiative qui résulte d’une synergie entre acteurs de la société civile. S’il urge de changer de paradigme pour offrir un environnement protecteur aux enfants au Bénin, l’autonomisation des Centres de promotion sociale est plus qu’un défi, reconnaît-il. Il a également évoqué la nécessité de recourir à un plaidoyer de haut niveau. À travers un vernissage d’une exposition photos, lumière a été faite sur les réalités quotidiennes des enfants de la rue.

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite