Santé : L’Arthrose des genoux

532

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’arthrose peut être considérée comme un changement de l’anatomie du cartilage  ou comme une usure du cartilage.

Le cartilage est un tissu qui comprend une substance fondamentale (très riche en collagènes et en protéoglycanes) et une substance protéique (chondrocytes).

Parmi ces deux éléments qui constituent le cartilage ce n’est pas le chondrocyte qui est atteint mais plutôt la substance fondamentale.

Ce « changement» peut se faire sans symptôme ou  se manifester au début par des anomalies (moléculaires, structurales, …) pouvant aboutir à une vraie maladie ou arthrose symptomatique.

La lésion retrouvée au cours de l’arthrose peut-être primitive ou secondaire.

L’arthrose est dite primitive lorsqu’il existe un défaut génétique dans la séquence des acides aminés collagéniques de la substance fondamentale.

Elle est dite secondaire lorsqu’il n’y a pas d’anomalie génétique de la substance fondamentale et les lésions rencontrées  peuvent être dues à des surcharges pondérales, des surcharges micro ou macro traumatiques(stress cellulaire) s’exerçant sur le cartilage considéré.

L’arthrose secondaire est donc provoquée par plusieurs  facteurs de risques auxquels s’ajoute une susceptibilité propre du  cartilage à développer une arthrose.

Cependant de récentes recherches ont démontré que, bien avant que le cartilage ne soit atteint qu’il peut être précédé par des lésions retrouvées au niveau des tissus osseux  voire péri articulaires de voisinage; lésions qui dans certains cas existent alors que le cartilage demeure encore sain.

Au total l’arthrose maladie est donc une affection du cartilage et des os (affection ostéo-cartilagineuse) pouvant avoir des complications articulaires( membrane synoviale, liquide synovial) et périarticulaires (capsule, bourse, tendon , muscles) avec possibilité de déformations.

Lorsque l’arthrose intéresse le ou les genoux on parle de gonarthrose.

L’arthrose du genou (gonarthrose) peut siéger soit sur l’articulation entre le fémur et la rotule, soit sur l’articulation entre le fémur et le tibia, soit sur les deux.

Cliniquement la douleur reste le signe principal que l’arthrose débute au niveau de l’articulation fémoro-rotulienne ou au niveau de l’articulation fémoro-tibiale.

Cette douleur est de type mécanique  c’est-à-dire  peut rendre pénibles  la marche, la montée et la descente des escaliers, l’accroupissement puis l’agenouillement. Elle survient en fin de journée et  est presque toujours soulagée par le repos.

Très rarement une gonarthrose ne se manifestera pas au début par de la douleur mais par un gonflement du genou appelé hydarthrose, des craquements et des déboitements.

L’étude radiologique confirme le diagnostic d’arthrose du genou en montrant des changements arthrosiques caractéristiques.

Le traitement a pour but de soulager les patients, d’espacer considérablement les crises douloureuses ou de les éviter,  de prévenir les complications.

Pour atteindre ces buts plusieurs moyens peuvent être utilisés parmi lesquels les mesures d’hygiène des genoux et alimentaires, la suppression de certains facteurs de risque, les antalgiques, les anti- inflammatoires,  les nouvelles applications thérapeutiques, les traitements physiques et la chirurgie.

 

Docteur Soglo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite