Pour une presse au service du digital : ‘’La Nation’’ a désormais son application mobile

686

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

En marge de l’acte 2 de la célébration de son cinquantenaire, le quotidien national d’information La Nation a désormais son application mobile. Le lancement de cette plateforme digitale s’est déroulé hier, jeudi 5 décembre 2019, au siège de l’Office national d’imprimerie et de presse à Cotonou.

 

Les noces d’or du Journal La Nation continuent. Après le lancement de ces festivités le 21 novembre dernier, les responsables du quotidien en respect à leur calendrier concocté pour cette célébration, ont procédé au lancement de l’application ‘’La Nation Bénin Mobile’’ et ce, en présence d’importants hôtes dont le Ministre de la Communication et de la Poste Alain Orounla, celui  du Numérique et de la Digitalisation Aurélie Adam Soulé Zoumarou, sans oublier le Président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) Rémi Prosper Moretti.  D’après le Directeur général par intérim de l’Onip, c’est pour se conformer aux exigences numériques qu’imposent les Technologies de l’information et de la communication (Tic) et suite aux différents conseils du Ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou que le Journal a décidé d’avoir son propre application, pour marquer davantage, selon Bertin Sowakoudé, son prochain cinquantenaire. Tout en remerciant le dirigeants de l’Onip et leur équipe, le Ministre du Numérique et de la Digitalisation a estimé qu’ils doivent désormais être fiers d’avoir mis le journal à ce niveau impressionnant. « Je voudrais citer un poète American pour dire : On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années. On devient vieux parce qu’on a déserté son idéal. Les années rident la peau mais renoncer à son idéal ride l’âme. Et quand on se réfère à notre quotidien national, il est très loin d’avoir renoncé à son idéal. C’est pourquoi même après 50 ans, il est capable d’innover, de réinventer », a-t-elle donc laissé entendre. Son collègue Alain Orounla, également parrain de cette célébration, n’a pas manqué d’abonder dans le même sens que son prédécesseur, tout en invitant le Directeur de l’Onip et de La Nation, à continuer de rendre crédible le journal, malgré le fait qu’il soit un organe de presse sous protection de l’Etat. La coupure de rubans marquant le lancement en bonne et due forme de l’application, a mis un terme à l’évènement.

- Advertisement -

 

Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite