Port autonome de Cotonou : Près de 500 conteneurs abandonnés depuis trois ans

3 768

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Entre 400 et 500 conteneurs remplis de marchandises sont abandonnés par leurs proripétaires depuis au moins trois ans pour défaut de douane. C’est la principale information d’une séance de travail entre les responsables de la Direction générale des douanes et droits indirects et ceux de Bénin Control avec les commissionnaires agrées et autres  partenaires. C’était hier, jeudi 5 décembre 2019, au siège de ladite Direction à Cotonou. Objectif de la rencontre, rechercher ensemble des moyens pour stimuler les activités commerciales afin d’accroitre les recettes, en cette fin d’année. Et l’une des solutions, c’est la vente aux enchères des marchandises des conteneurs abandonnés.

 

Les recettes douanières n’accroissent pas ces temps-ci, surtout en ce qui concerne les importations. Conscientes de cela,  les autorités des Douanes béninoises ont voulu s’entretenir avec les commissionnaires agrées et transitaires exerçants sur la plateforme portuaire. Ceci, afin d’échanger sur les voies et moyens à mettre sur place, pour pallier ce déficit. Au cours de la séance, le Receveur général adjoint, dans ses explications, a laissé entendre que la situation actuelle au niveau des Douanes, ne laisse personne en rade. C’est pourquoi à l’entendre, la Direction a pris certaines mesures incitatrices, pour permettre aux deux parties de souffler un ouf de soulagement. Il s’agit selon lui de la réévaluation de certains dossiers, de l’allègement du droit des douanes sur certaines marchandises et de la vente aux enchères à grande échelle des marchandises non séjours, abandonnées sur les quais depuis au moins trois ans et qui envoisinent les 500 conteneurs. Tout en remerciant les autorités douanières pour cette démarche, les représentants des différentes associations des commissionnaires agréés, ont souhaité être associés davantage aux initiatives qui sont prises dans leur secteur car, ils estiment qu’ils ont aussi leur mot à dire dans le développement de l’économie béninoise.

- Advertisement -

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite