Symposium Annuel 2019 de l’Iajp : L’entrepreneuriat désormais comme seule porte de sortie

161

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’institut des artisans de justice et de paix (Iajp) en partenariat avec la Conférence épiscopale du Bénin et le centre de recherche et de formation ‘’Le chant d’oiseau’’ a tenu, par une série de conférences, son symposium annuel, samedi 30 novembre 2019, dans les murs dudit centre de recherche. Au cœur des assises, l’épineuse question de l’entrepreneuriat.

« Le travail est la clé de la question sociale », cette pensée du Pape Jean-Paul II prononcée dans l’une de ses Lettres encycliques vient laisser toute sa charge au grand symposium qui s’est déroulé au chant d’oiseau sur le thème «Le défi de l’entrepreneuriat au Bénin ». En réalité, il était question pour les initiateurs du panel que sont : le Père Colbert Goudjinou (Directeur de l’Iajp), Bruno Anagonou (Directeur de cabinet du ministère des petites et moyennes entreprises) et de Mgr. Aristide Gonsallo (Evêque de Porto Novo), de permettre aux populations, notamment à la jeunesse d’évaluer une fois encore combien il est capital d’aller à l’entrepreneuriat. A cet effet, ils ont profité de cet espace du symposium qui s’offre à eux pour convier à la table de d’échanges des éclaireurs capables de lever les barrières à partir des informations clés. A ce titre, la première communication de la journée a porté sur : ‘’Les fondamentaux pour l’éclosion de l’esprit entrepreneurial’’. A ce niveau, l’essentiel à retenir est que dès le bas âge, l’on doit déjà commencer par mouler les jeunes à partir de l’éducation en leur inculquant les nécessaires et en leur montrant les clés de la prise en charge de la vie. La deuxième communication quant à elle est axé sur : ‘’la situation de l’entrepreneuriat au Bénin’’. Sur la question, selon les panélistes, l’entrepreneuriat au Bénin se porte bien et fait son petit bonhomme de chemin. Seulement qu’il reste quelques dynamiques à lui insuffler encore pour permettre au Bénin, à travers ses fils, de se hisser au rang des nations véritablement entreprenantes. Le troisième panel a permis aux uns et aux autres d’avoir une idée claire l’état des lieux qu’on peut faire désormais de l’entrepreneuriat des jeunes au Bénin depuis l’inspiration a commencé par gagner la cité. C’était une riche séance qui a profité à tous les participants.

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite