Pays moins avancés : Le rapport 2019, présenté et commenté

243

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Rapport 2019 sur les pays moins avancés, publié par les Nations unies et établi par la Conférence des nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), est déjà rendu disponible, dans tous ses pays membres. Occasion pour le système des Nations unies au Benin, de le présenter aux couches concernées et ce, en présence des représentants de différents ministères. Laquelle présentation a eu lieu, vendredi 29 novembre 2019, au siège de l’Organisation, à Cotonou.

Depuis le 19 novembre, les Nations unies, par le truchement de la Cnuced, ont rendu public le rapport des pays moins avancés. Cette année 2019, ledit rapport aborde généralement les tenants et aboutissants des aides publiques au développement dont bénéficient ces pays moins avancés, de la part des puissances mondiales et Organisations internationales. Et c’est à Aristide Djossou, qu’est revenu l’honneur de s’entretenir avec l’assistance. Dans sa peau d’Economiste au bureau du Coordinateur résident du système des Nations unies au Bénin, il a présenté le rapport sur cinq axes à savoir : la transformation structurelle et financement du développement, l’évolution des conditions de la dépendance à l’égard de l’aide, la coopération du secteur privé au développement, la dépendance à l’égard du financement extérieur et marge de manœuvre budgétaire et enfin, les alternatives de politiques. Dans ses explications, il n’a pas manqué de faire ressortir à chaque étape, la corrélation entre les aides publiques au développement et ces pays moins avancés. A cet effet, il ressort de sa communication que 43 pays moins avancés, sont toujours dépendants de cette aide puisqu’à l’en croire, ces aides représentent pour ces pays en question, les sources de financement de leurs Pma. Même si l’évolution montre selon lui que des pays ont toujours besoin de ces financements, il évoque néanmoins que l’aide est en régression et établie que son efficacité pour le développement de ces pays, reste toujours un chantier inachevé. Sur ce, il a énuméré plusieurs palliatifs, qui entrent dans le cadre du rapport, en ligne de compte des recommandations, à l’endroit de ces pays afin qu’ils selon ses dires, puissent stimuler leurs activités économiques. Plusieurs participants à ce rendez-vous d’échanges, ont pour finir, voulu savoir quid du Bénin, dans ce rapport. En réponse à cette interrogation, il ressort que le ministère du plan et du développement ne ménage aucun effort, pour mettre à la portée de tous, ce qui concerne le pays, dans ce rapport.
J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite