Stage de formation en noble art : La Fbb outille 47 coaches et 26 juges arbitres

375

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La salle de conférence du Hall des arts, loisirs et sports (Hals) de Cotonou abrite du 27 novembre au 5 décembre 2019, le stage de formation en noble art. Initié par la Fédération béninoise de boxe (Fbb) en collaboration avec son homologue de la France, il regroupe 47 coaches et 26 juges arbitres. La cérémonie d’ouverture a eu lieu, ce mercredi 27 novembre en présence du président de la Fbb Germain Mehinti et celui du Cnosb Julien Minavoa.

- Advertisement -

Sous la houlette de Pascal Kuenzi, instructeur à la Fédération française de boxe, ce stage de formation a pour objectif d’améliorer le niveau des participants. Il s’agira de l’actualisation des connaissances techniques, de la maîtrise des techniques de boxe et du  développement des compétences de coaching, de juge et d’arbitre. Durant neuf jours, ils auront à travailler sur le code sportif, la documentation, l’évolution sur le ring, la mise en situation-pratique juge et arbitre. De façon pratique, il y aura les formes d’entraînement, les différentes techniques de combat, les intentions tactiques, les formules d’entraînement, le travail sur vidéo,  le développement des qualités physiques, la  mise en place de séance,  et les critères de réussite  du haut niveau. Ces différents thèmes seront abordés au cours de la formation et permettront aux stagiaires d’être davantage outillés. A l’ouverture, le président Germain Mehinto a mis l’accent sur l’importance de la tenue dudit stage. A l’en croire, ce stage est utile pour la boxe béninoise. «Nos juges arbitres et nos coaches ont besoin de formation. C’est ce qui nous manquait depuis. Et on a une occasion grâce à un frère Béninois résident à Paris qui nous a aidés par l’intermédiaire de notre vice-président qu’on remercie au passage», a confié le président Germain Mehinto. Pour lui, cette formation n’est qu’une première étape. La deuxième aura lieu en 2020. Pour sa part, Sébastien Allossè, béninois facilitateur de la signature du partenariat, a affirmé que le stage permettra aux participants d’améliorer leur niveau afin d’impacter sur la capacité des jeunes pugilistes. Rappelons que le stage prend fin le 5 décembre prochain.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite