École nationale d’administration et de magistrature : Çà grogne pour des primes…

710

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Des bruits de bottes se font entendre dans le rang des agents en service à l’École nationale d’administration et de magistrature (Enam) du Bénin. En effet, de sources renseignées, des agents réclament depuis sans succès leurs primes de rendement et les primes trimestrielles. Si les textes prescrivent qu’à chaque trimestre et semestre, le personnel administratif a droit des primes, c’est la croix et la bannière pour les agents de l’Enam depuis quelques mois notamment depuis le début de l’année 2019. “Depuis l’entame de l’an de grâce 2019, aucune prime n’a été payée et c’est le même constat à ce jour“ nous a confié une source. Selon la même source, malgré la prise d’une note par l’autorité rectorale pour définir le canevas de paiement des primes, les responsables de l’Enam n’ont pu prendre dans les délais, des dispositions qui s’imposent pour donner gain de cause au personnel. Il s’agit de la décision portant encadrement des primes et indemnités périodiques applicables au personnel de l’université d’Abomey-Calavi. Les notes de services n’ont été prises qu’en septembre dernier et transmises à l’agence comptable de l’Université d’Abomey-Calavi. Le hic est que jusque-là, lesdites notes sont restées également sans suite. “Pourtant, les autres entités se sont conformées en prenant des textes à l’interne pour intéresser leurs agents dans les meilleurs délais“ déplore la source.

- Advertisement -

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite