Cinématographie au Bénin : Arcade Assogba Pour un 7ème Art révélé

478

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Arcade Assogba, l’auteur réalisateur du film ‘’La traversée’’ était face aux hommes des médias jeudi 21 novembre 2019. Cette sortie médiatique, tenue dans les murs de l’espace culturel Artisttik Africa, faisait office d’une rencontre au cours de laquelle le jeune réalisateur a présenté à l’assistance son film ‘’La traversée’’, sélectionné dans le cadre d’un événement cinématographique à Gorée au Sénégal. Il s’agit d’un film documentaire court métrage réalisé à partir d’un smartphone et qui recouvre les grandes qualités d’une réalisation cinématographique selon les normes internationales. Pendant la séance, le film a été projeté et soumis à l’appréciation des uns et des autres. Puis ensuite un court panel s’est installé autour pour des raisons d’éclaircissement. Les professionnels du domaine qui étaient sur place ont fait des remarques pertinentes notamment par rapport au sous-titrage, aux propos en off, aux différents plans et autres aspects techniques dont les redressements feront davantage du film un chef d’œuvre incontournable. Néanmoins, le jeune réalisateur Arcade Assogba, après avoir humblement reçu la pertinence des interventions a livré un élément de réponse qui semble bien cadré avec la réalité dans laquelle il s’est inscrit pour faire sa production. « Il s’agit d’un film expérimental. Et pour ceux qui en savent quelque chose, c’est le type de film qui ne respecte pas grande chose dans les canons connus au monde de la réalisation cinématographique. Donc c’est ce genre de film qui ne satisfait pas tout de suite l’attente de ses cinéphiles, surtout ceux qui sont des avertis » va-t-il expliquer avant d’ajouter qu’au départ ce n’était pas parti pour être un film en bonne et due forme tel que cela se présente actuellement. Une manière pour le réalisateur de stipuler que c’est de la banalité qu’est sortie cette production qui capte aujourd’hui toutes les attentions. Et son auteur sera au rendez-vous de l’événement cinématographique de Gorée au Sénégal, qui reçoit le film, grâce à l’appui du fonds des arts et de la culture (Fac) dont le Directeur est Gilbert Dèou Malè. Il faut retenir, quant à ce qui concerne le contenu du film qu’il a été réalisé dans une barque motorisée sur l’eau de l’autre côté du marché international de Dantokpa. Et comme son nom l’indique c’est vraiment la traversée qui attache le cinéphile au quotidien des bonnes dames qui sont habituées à ce mode de déplacement. L’autre axe de cette conférence de presse est la présentation de l’initiative culturelle innovante dans le domaine du 7e Art au Bénin, ‘’Les cours du soir’’. Selon les explications du directeur du centre Artisttik Africa, Arcade Assogba, chaque mois le public aura droit à la projection de quelques court-métrages entremêlés de longs métrages qui seront appuyés au terme, d’une discussion avec les auteurs dont les œuvres seront présentées aux cinéphiles. C’est une initiative inédite que le centre Artisttik Africa compte offrir à ses usagers pour le compte de la prochaine saison artistique qui foisonne d’animation culturelle pour ce qui est de son contenu. Cette nouvelle rubrique du centre démarre le 28 novembre 2019 avec la projection des films La traversée, ZanKlan et La bague magique du réalisateur.

- Advertisement -

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite