Grand Prix Cycliste «Super U Erévan» : Romuald Soudji et Chantal Vidognonlonhoue vainqueurs

594

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

En partenariat avec Super U, le centre commercial Erevan, la Fédération béninoise de cyclisme (Fbc) a organisé, samedi 23 novembre 2019, sur la route des pêches de la plage de Fidjrossè (14H), la 2e édition du Grand prix cycliste Super U Erévan. Au terme de cette course, Romuald Soudji chez les hommes et Chantal Vidognonlonhoue chez les dames sont sacrés vainqueurs.

 

Ils étaient au total 48 coureurs dont 40 hommes et 8 dames à se lancer le défi de finir en tête du Grand Prix Cycliste qui s’est déroulé sous forme de Critérium (des tours entre le carrefour giratoire de la Plage de Fidjrossè et la première bretelle de la route des pêches). Une initiative entrant dans le cadre du 10e  anniversaire du Super U-Erevan. Une occasion pour les participants de montrer ce qu’ils ont dans les jambes. Au finish, c’est Romuald Soudji (du club Guépards) qui a franchi en premier la ligne d’arrivée en 2h07mn27s pour 38,65Km/h. Il succède ainsi à Robert Kponha (Espoir), vainqueur de la première édition qui, cette fois-ci a terminé à la troisième place en 2h07mn27s  (38,65Km). La deuxième place a été occupée par Idiwane Ahouandjinou de Safi. Un pari gagné pour la Fbc qui ne cesse de mettre les cyclistes béninois en compétition. Du côté des dames, c’est la championne du Bénin Chantal Vidognonlonhoue qui confirme sa forme du moment en conservant son trophée. «Si nous ne sommes pas capables de détecter des jeunes, le vélo béninois va reculer. Car, il faut préparer la relève qui va essayer de titiller ceux qui sont meilleurs aujourd’hui», dira le président Romuald Hazoumè. Il n’a pas manqué de remercier Erevan, le partenaire du Grand Prix. «C’est grâce à eux qu’on arrive à joindre les deux bouts», a-t-il avoué avant d’annoncer les prochains rendez-vous du cyclisme béninois. «Nous sommes présents à toutes les compétitions et bientôt le championnat du monde sera en Afrique.  Il faut noter que notre équipe nationale était à Bamako et aussi sur le tour du Sénégal. Maintenant elle s’apprête à aller au tour de Madagascar. Cette compétition n’est pas pour les petits cyclistes. C’est un tour pour les grimpeurs. Ce qui veut dire que le vélo béninois est bien équipé même pour la montagne. Nous allons démonter tout le système et partir avec deux jeunes à ce tour de Madagascar», a annoncé le président Romuald Hazoumè.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite