La loupe : Vie des partis politiques

303

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La jeunesse BR à la croisée des chemins

Au lendemain de la rentrée politique du Bloc Républicain à Porto-Novo, ayant pour thème femmes et jeunes dans l’arène politique, tout ce qui était caché se retrouve dehors.

Personne ne savait qu’il existait un organe de jeunes dénommé OJBR et dirigé par le député BIDA membre du bureau politique national.

Quand on dit personne, c’est que les initiateurs de cette organisation prévue dans les statuts du parti auraient commis le péché d’ignorer le grand nombre.

Les militants de tous les départements du pays, se sont sentis écartés et surpris qu’il existe une structure qui traite de leurs questions et de leurs aspirations.

BIDA et ses complices semblent ne pas mesurer l’ampleur de la contestation et le degré de leur illégitimité.

La faute n’est pas à BIDA mais aux arrivistes qui l’entourent et le conduisent dans le décor à cause de leurs intérêts superficiels et presque inexistants.

Dès lundi un groupe de 500 militants travaillent à monter au créneau pour crier leur ras le bol.

Les femmes du parti BR qui ressentent qu’elles sont jeunes et marginalisées aussi montent au créneau la semaine prochaine pour fustiger le complot et la gestion en catimini de la branche jeunesse du BR.

Sur les réseaux sociaux, dans les journaux, l’affaire ne présente plus aucun aspect secret.

Tout est étalé au grand jour.

C’est à partir de Guérite TV que tout se sait désormais.

La polémique à partir de la déclaration du ministre Adidjath Mathys en marge de la rentrée politique du BR qui humilie la jeunesse a tôt fait de planter définitivement le décor.

C’est le sauve qui peut depuis trois jours.

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite