Retour de Boni Yayi : Hounkpè et Cie introuvables à l’aéroport hie

548

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Une absence qui renforce le désaccord avec leur leader)

L’ancien Président de la république, Boni Yayi et une délégation de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), ont foulé le sol béninois, hier, mercredi 20 novembre 2019. Ceci, toujours dans le cadre de la recherche d’une résolution définitive de la crise politique qui a secoué le Bénin après les législatives exclusives et ayant pour entre autres corollaires, la résidence surveillée de Boni Yayi, pendant 52 jours, dans son domicile de Cadjèhoun. Avant leur arrivée, sympathisants et responsables de l’Opposition, se sont rendus à l’aéroport de Cotonou, pour accueillir spécialement le Président d’honneur du parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), après donc ses cinq mois d’absence du pays. Si au nombre de ces personnes venues l’accueillir, l’on peut constater une forte délégation des membres de son parti, fidèles à Valentin Djènontin, on note par contre l’absence criarde de l’aile Paul Hounkpè. Ayant pourtant beaucoup agi au nom du parti en évinçant certains de leurs camarades de la tête de son bureau politique, en menant clandestinement les démarches jusqu’à l’obtention du récépissé définitif ou encore en participant au dialogue politique ; cette aile des Fcbe a ardemment laissé croire qu’elle demeure plus proche de Boni Yayi que jamais. Mais la défection à l’aéroport de cette frange du parti, conduite par Paul Hounkpè et Théophile Yarou, est allusive. D’une part, leur absence remarquable peut induire qu’ils sont par leurs agissements, tombés en disgrâce chez Boni Yayi. De ce fait, ils ont préféré en leur âme et conscience ne pas s’y rendre, afin de pallier toute déconvenue ou situation insoutenable, vu la façon dont ils sont décriés par leurs militants. D’autre part, leur absence pourrait être conditionnée au refus de Boni Yayi lui-même de les y voir. Ainsi, par cet acte,  Boni Yayi aura le cœur tranquille, en faisant taire toute appétence relative à sa complicité avec Paul Hounkpè et cie, dans la crise que traverse le parti. L’un dans l’autre, Paul Hounkpè et compagnie par leur absence hier aux côtés de leur leader charismatique, ont perdu des plumes devant les alliés de Valentin Djènontin. Cette fois-ci, pour avoir loupé cette grande occasion de légitimer pour une première fois, leur prééminence à la tête du bureau politique des Fcbe, en démontrant leur joie d’accueillir  Boni Yayi.

Janvier GBEDO (Coll.)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite