Coupe Caf des clubs/ Esae Fc dans la poule C : «…Nous essayerons de faire de notre mieux dans le groupe», dixit Quentin Didavi

741

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le seul représentant béninois en compétition africaine de la Caf est logé dans le groupe C de la Coupe Caf. Dans une interview qu’il nous a accordée, le Directeur sportif de Esae Fc, Quentin Didavi s’est prononcé sur cette poule de Esae avant d’évoquer les objectifs du clubs pour cette phase. Il a par ailleurs invité le public à accompagner l’équipe qui représente le Bénin dans cette campagne africaine. Lisez-plutôt… 

 

Vous avez suivi au Caire, le tirage au sort de la Coupe CAF des clubs. Esae Fc est logé dans la poule C. Quelles sont vos impressions au l’issue de ce tirage ?

Je voudrais tout d’abord remercier le président de la Fédération béninoise de football Mathurin de Chacus, grâce à qui je suis au Caire pour le tirage au sort de la phase de poules de la Coupe CAF de football. C’était d’autant plus important, parce que toutes les équipes étaient représentées. La CAF était ravie de constater que les nouveaux clubs comme Fc Nouadhibou  et Esae Fc y étaient aussi. Par rapport au tirage, je crois que, à l’avis de tout le monde dans la salle, le groupe C est jouable. Cela veut dire que les autres groupes sont un peu complexes. Il y aura des derbys. C’est un bon tirage pour Esae Fc. Nous aurons à en découdre avec de grands clubs également même si nous n’avons pas hérité d’un groupe où il y a deux clubs du Maghreb. Parce que,  le football maghrébin est très rapide. Et si vous ne savez pas vous y prendre, ce sera une bassine de buts que vous allez ramasser chez eux.

Pour cette phase de poules, quel est l’objectif de Esae Fc ?

Esae, dans ce groupe C, est un petit poucet. Donc, n’importe qu’elle équipe que nous allons rencontrer devrait être un problème pour nous. Au niveau de l’organisation, presque au niveau des équipes qualifiées, pour ne pas dire les 16 équipes qualifiées sont de grandes équipes sur le plan organisationnel. Nous, c’est maintenant que nous sommes en train de nous adapter, de savoir que Esae Fc doit devenir grand. Quand le rythme change, la cadence aussi doit changer. Alors, comme objectif, je crois que nous allons saisir notre chance. Mais nous n’avons aucune pression. Nous avons déjà étonné et nous avons fait l’impossible pour nous retrouver là où nous sommes. Esae n’a jamais joué une compétition africaine de la CAF et pour le premier coup, ça a été un coup de maître. Donc, nous allons parler de la représentativité du Bénin. Nous sommes à une époque où le Bénin est en train d’émerveiller. Et ce n’est pas Esae qui fera salir ce nom. Ce n’est pas Esae qui essayera de faire le contraire de ce qui se passe actuellement au Bénin en matière de football. Nous essayerons de faire de notre mieux dans le groupe. Nous essayerons de nous attaquer au match à domicile. A l’extérieur, nous savons déjà que Esae joue très bien sans pression. Nous allons essayer de saisir notre chance. Et si ça marche, c’est tant mieux. Mais si ça ne marche pas, nous ne prendrons pas non plus la tête.

Alors, l’équipe de Esae Fc sera-t-elle renforcée ?

Nous devons bien évidemment renforcer l’équipe. Nous avons encore six joueurs à prendre. Donc, pour cela, il n’y a pas de problème. Vous auriez constaté que certains joueurs nous ont lâchés et ils ont rejoint leurs clubs. C’est  normal. Comme c’est la phase de poules qui devrait nous permettre de renforcer, je crois que nous y sommes déjà et nous sommes à pied d’œuvre. Même avant le tirage au sort, nous avons commencé par recevoir des offres au niveau des différents managers. Au moment opportun, nous allons essayer de faire le tri et choisir de bons joueurs par rapport aux postes où nous avons de problème.

Quels sont les joueurs susceptibles de renforcer l’équipe ?

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine. Je vais vous inviter à ce tri. Je ne saurais vous donner avec exactitude de noms actuellement parce que, tout le monde y travaille. Même, le président du club Clément Adéchian est sérieusement là-dessus. On s’est partagé les rôles et je pense qu’on aura de bons produits.

Vous avez à faire trois déplacements. Cela nécessite assez de moyens…

Il faut les moyens. C’est une évidence. Puisque, le 1er décembre déjà, on joue au Maroc. Donc, c’est les moyens  et j’espère que, cette fois-ci, nous ne souffrirons de rien. Le Ministre des sports l’a si bien dit au stade la dernière fois lorsqu’il était venu pour la qualification de Esae. Donc, j’espère que tout se fera. En tout cas, nous sommes déjà engagés et à ce stade de la compétition, il n’y a plus question de faire marche arrière. Je sais que nous aurons aussi une récompense de la part de la Confédération africaine de football (CAF). Le problème, c’est que ça soit à temps. C’est tout.

On a vu le public joué un  rôle dans cette qualification. Un appel pour clore cet entretien…

Le public a évidemment joué un rôle très déterminant dans la qualification de Esae. Quand je revois ce dernier penalty raté par Génération Foot, n’eut été le soutien du public, le joueur serait à l’aise et allait bien tirer son penalty. On ne saura jamais remercier assez tous ces fans du football béninois qui ont cru et qui ont pris Esae comme représentant du Bénin. Puisque, à ce stade de la compétition, nous ne sommes plus Esae l’université mais plutôt un ambassadeur du Bénin. Une fois encore merci au public et nous comptons davantage sur ce public pour relever le défi. Parce que, c’est un exercice que nous n’avons jamais fait. Je l’ai connu avec l’équipe nationale. Maintenant c’est avec le club Esae et j’espère que ça va bien se passer entre le public et nous.

Propos recueillis par : Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite